Pays de MeauxVie locale

Meaux ► Le chanteur portugais Jorge Ferreira s’est produit devant un millier de fans : son interview avant d’entrer en scène [Vidéo]

II était difficile de passer à côté des affiches qui avaient envahi les murs de Meaux depuis plusieurs semaines. Jorge Ferreira a chanté au Colisée devant un millier de fans, samedi 11 mai.

L’artiste de renommée internationale, qui vit aux États-Unis depuis maintenant cinquante et un ans, était attendu par ses fans meldois. Il avait d’ailleurs fait spécialement le déplacement depuis sa résidence du Massachusetts pour le rendez-vous. L’événement était à l’initiative de l’association sportive et culturelle des Portugais de Meaux.

Avec 46 ans de carrière et plus de 6 millions de disques vendus, le chanteur est une référence pour tous ses compatriotes auxquels il vient rendre visite régulièrement à de nombreux endroits de la planète. En 2003, il a même enregistré l’album « Vem Agosto, Vem Agosto » (Viens Août, Viens Août) à Meaux même. Huit ans plus tard, c’est à Washington qu’il s’est rendu où il a été reçu et honoré à la Maison-Blanche par le président Barak Obama en raison du rôle positif qu’il a joué en faveur de l’immigration dans le pays.

Samedi soir, à 21 h 45, le groupe Nova Imagem a ouvert la soirée en faisant danser le public avant d’accueillir vers minuit le natif des Açores qui ne parle d’ailleurs pas la langue de Molière.

Fernando Rodrigues, conseiller municipal et membre de l’association organisatrice, s’est improvisé traducteur. Avant de monter sur scène, le chanteur s’est livré à Magjournal. Il a souligné : « Je porte Meaux dans mon cœur car Meaux m’a toujours bien accueilli. Le public est toujours au rendez-vous et je lui en suis reconnaissant. A chaque fois, la salle est pleine, comme ce soir. Je suis venu expressément à Meaux. Mon déplacement est tout de même facilité par le fait que les musiciens avec qui je travaille ici sont de la région. Je ne me déplace pas avec tout un staff ».  

Après le concert de Meaux, Jorge repartira aux Etats-Unis où de nombreux concerts l’attendent pour le plaisir du million trois cent mille Portugais qui y vivent.

Il complète : « Les Açores sont plus proches des Etats- Unis et du Canada que de la France. L’île dont je suis originaire a été beaucoup peuplée par les Bretons et la ville où je suis né s’appelle Bretagne, prononcé en roulant le ‘r’. »

L’interprète du célèbre « Papaï » va sortir un nouvel album dans le courant de l’année.

Partagez notre article
Share
Post précédent

Crégy-lès-Meaux ► Municipales 2020 : le candidat Yann Richelet veut « créer du lien » avec les habitants 

Post suivant

Bussy-Saint-Georges ► La statue commémorant l’abolition de l’esclavage a été dévoilée [Vidéo]

Jean-Charles Marchand

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *