Vie locale

Othis ► La maison des jeunes et les bénévoles ont animé la fête communale

[Vidéo]

La maison des jeunes a proposé les activités de la fête communale d’Othis, samedi 23 juin, devant la mairie et à l’espace Balavoine. La journée a été consacrée à la jeunesse avec plusieurs activités sur le thème « sport en folie ». Le soir, tout le monde s’est retrouvé pour fêter la Saint-Jean.

Plus on est de fous, plus on rit. Samedi, c’était la traditionnelle fête communale. Des activités sur le thème « sport en folie » ont été proposées aux enfants par la maison des jeunes (MDJ). Julie, la directrice, explique : « Nous gérons la buvette avec les jeunes. Les fonds récoltés financeront des activités pour l’été. En faisant participer les jeunes à l’événement, on veut de les mettre en avant ».

Les animateurs étaient répartis sur l’ensemble du site. Anthony s’est occupé du baby-foot humain. Il constate : « Vu le nombre d’enfants, je pense qu’ils s’amusent beaucoup. C’est une activité qui change du football traditionnel ». Des structures gonflables par catégorie d’âge, des chamboules-tout, du maquillage, des courses en sac ou encore du bowling avec quilles en plastique, ont également enthousiasmé les enfants.

Quentin, un habitant d’Othis « depuis tout petit », a été le DJ de l’après-midi. Il déclare : « Ça fait trois ans que je viens et il y a toujours le même engouement car la ville d’Othis est vraiment attachée à sa jeunesse. Je mets de la musique, le plus important est que les petits s’amusent ».

Le maire, Bernard Corneille, souligne : « Il s’agit d’une fête qui revient chaque année mais qui sait se renouveler. Les services de la ville et le milieu associatif y participent. C’est la fête de toute une ville ».

Un parcours à réaliser en fauteuil était aussi proposé. Julie Terroni, co-fondatrice de l’association « Libre d’accès », témoigne : « Nous animons l’activité ‘handisens’ afin de sensibiliser les jeunes aux difficultés d’être en fauteuil roulant. Les jeunes s’affrontent comme dans des voitures sur un circuit, mais en fauteuil ». Mohand, lui-même en fauteuil et co-fondateur de l’association, poursuit : « Nous voulons sensibiliser de manière ludique les enfants aux difficultés que l’on peut rencontrer dans les villes ou avec les trottoirs ».

L’association « Les amis de Marc » créée à la mémoire de Marc Fayot, l’ancien entraîneur de rugby, a servi l’apéritif puis le repas « ensoleillé ».

La retraite aux flambeaux est partie depuis l’espace Balavoine et s’est terminée par le feu de la Saint-Jean.

 

 

 

Partagez notre article
Share
Post précédent

Othis ► Fermeture d'une classe à l'école des Huants : les parents d'élèves déçus de leur rencontre avec l'inspectrice

Post suivant

Le Pin ► Fête du club : les gymnastes ont fait le cirque sous l'œil de Cathy Romano

Killian Salé

Pas de commentaire

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.