Tribune libre ► Dammartin-en-Goële : "une flambée des dépenses"

Le vote du budget constitue l’acte politique majeur pour une collectivité, tout particulièrement pour une ville. C’est le moment des choix qui engagent la municipalité pour l’année et les années à venir.

Ma première remarque sera sur la méthode. Lorsque vous étiez dans l’opposition, monsieur le Maire, vous étiez contre le principe de voter un budget primitif avant de voter un budget supplémentaire. Pour cette année, vous nous proposez le vote d’un budget primitif avec la reprise anticipée des résultats de l’année précédente sans même avoir voté le compte administratif et le compte de gestion. Faites ce je dis, pas ce que je fais !

Venons-en à vos propositions budgétaires et tout d’abord à la reprise anticipée des résultats. Vous avez une nouvelle fois fait le choix de ne pas affecter l’intégralité du résultat de 2015, 963 619 €, à l’investissement mais seulement 654 988 €, soit un manque de 308 630 € pour l’investissement. On comprend mieux pourquoi vous ne pouvez pas verser l’intégralité du résultat 2015 pour l’investissement quand on analyse votre budget de fonctionnement.

En effet, malgré les baisses des dotations de l’État, les recettes de fonctionnement sont stables grâce à la dynamique démographique de notre ville et à la dotation de solidarité communautaire de 561 809 €, qui est reconduite cette année contrairement aux rumeurs que vous propagiez lorsque vous étiez contre la création de la Communauté d’agglomération Roissy Pays de France, mais les dépenses de fonctionnement explosent.

Par rapport au réalisé 2015, vous nous proposez de voter des charges à caractère général en augmentation de 21 % ! 3 230 232 € contre 2 666 534 € dépensés en 2015, soit une augmentation de plus de 560 000 € ! Cette flambée des dépenses de fonctionnement est une faute politique grave.

Vous pourriez éventuellement la justifier par l’externalisation de certains services rendus à la population, mais cela ne tient pas puisque vous nous proposez également de voter une augmentation de 6 %, enfin 5.9 %, de la masse salariale, soit près de 250 000 € de dépenses supplémentaires. Tout cela n’est pas sérieux et risque malheureusement de pénaliser durablement la situation financière et les investissements de notre ville. Au moment où toutes les collectivités font des économies et préservent des marges de manœuvre pour les investissements, où sont les économies monsieur le Maire ? Seuls points positifs pour le budget de fonctionnement, l’augmentation de 10 000 € de la subvention du CCAS pour accompagner les Dammartinois en situation de précarité et les 10000 € supplémentaires pour les associations qui compensent en partie votre baisse de plus de 20 000 € de l’année dernière.

Passons à l’investissement. Je ne peux pas ne pas aborder l’exécution budgétaire 2015 même si nous aurons les chiffres définitifs lors du vote du compte administratif. Elle est très mauvaise, elle est de 22 %. 1 238 322 € d’investissement réalisés sur les 5 570 477 € budgétés !

Vous avez repoussé ou annulé 4 332 155 € : restauration de la collégiale, installation de la vidéo-protection, agrandissement de l’école du Petit Prince, travaux de voirie, travaux d’éclairage, travaux dans les bâtiments scolaires et sportifs, etc… malgré 985 000 €, soit près d’un million d’euros d’emprunt réalisés en 2015. En réalité, vous n’avez pratiquement rien fait depuis deux ans et vous ne proposez rien de nouveau cette année hormis une participation de 87 500 € pour la construction du rond-point de l’Europe, à l’angle de la CD 13 et du boulevard de l’Europe. Réalisation que nous saluons.

J’étais d’ailleurs allé défendre ce projet au Conseil Départemental lorsque nous étions en responsabilité. Vous baissez également cette année les investissements dans la voirie et les éclairages. Si on enlève les reports de 2015, les investissements pour 2016 sont insuffisants et largement sous-estimés par rapport aux besoins de notre ville et au manque d’investissement depuis que vous êtes en responsabilité. Vous n’avez pas d’excuses, vous avez des marges de manœuvre pour une politique d’investissement ambitieuse.

Le comble, c’est la construction du stade synthétique de football au stade Moriceau. Après un an de retard sur votre promesse, vous proposez 246 584.83 € pour cette année alors que vous avez annulé les 660 000 € prévus en 2015. Avec cette somme, le terrain ne pourra pas être fini en 2016. Les travaux devraient seulement commencer cette année.

Il n’est jamais trop tard mais comme je vous l’avais dit lors du Débat d’Orientation Budgétaire : les réalités valent bien plus que des discours. Il faut toujours tenir compte des investissements qui ont été effectivement réalisés. On peut budgéter mais ne pas réaliser ! C’est malheureusement la signature de votre début de mandature…

Tout cela démontre une nouvelle fois, pour ceux qui peuvent encore en douter, votre amateurisme et votre immobilisme. Il vous reste moins de quatre ans et trois budgets pour enfin assumer et incarner votre fonction.

Monsieur le Maire, pour tous ces motifs : explosion des dépenses de fonctionnement, mauvaise affectation des résultats 2015 dans le budget 2016, mauvaise exécution budgétaire des investissements 2015 et manque d’ambition pour les investissements 2016, notre groupe « Agir ensemble pour notre ville » votera contre votre budget.

Stéphane Jabut

Lu 5511 fois
Publié dansTribune libre

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top