Tribune libre ► Yves Albarello appelle à voter François Fillon

sietrem-banniere-verre

Yves Albarello appelle à voter François Fillon :

Pour la première fois qu’elle était organisée, la primaire des candidats de la droite et du centre, pour l’élection présidentielle du printemps prochain, a été un immense succès.

Quatre millions d’électeurs se sont prononcés alors que seulement deux millions et demi de socialistes l’avaient fait en 2012 pour leurs candidats. Cette participation massive a un sens : le quinquennat de François Hollande est terminé. Il est plus que temps qu’il quitte l’Elysée et une fonction qu’il a discréditée.

Chacun des quatre millions de participants a pu choisir parmi les sept candidats, à l’issue d’un débat loyal et de qualité : c’étaient des concurrents, pas des adversaires, encore moins des ennemis. Les sept candidats de la droite et du centre se sont montrés dignes, compétents et prêts à redresser la France mise en faillite par cinq années de gestion socialiste.

Aucun de ces sept candidats n’a démérité, quelle que soit l’ampleur ou la modestie de son résultat.

Dimanche prochain, nous devrons choisir entre les deux qui restent en lice. Deux anciens Premiers ministres, l’un récent (2007 – 2012), l’autre du siècle précédent (1995 – 1997). Au premier tour, dans leur grande majorité, les électeurs ont préféré le plus jeune au plus vieux. Je pense comme eux que François Fillon sera le plus apte des deux à défendre nos valeurs, notre cohésion nationale et les intérêts de notre pays dans les domaines essentiels :

  • L’identité nationale, la lutte contre l’immigration illégale, la promotion de l’image internationale de la France.
  • La lutte contre le chômage par une réelle politique en faveur des entreprises libérées de la bureaucratie envahissante des administrations et débarrassées des gadgets technocratiques que celles-ci affectionnent.
  • Le rassemblement de tous les Français favorables à un retour de l’autorité, au rétablissement de l’Ecole de la République, au respect de la famille et de ses droits.
  • La réduction des administrations aux besoins de la gestion du pays et leur mobilisation au service d’une nouvelle politique de l’emploi.
  • Le rétablissement des moyens de la police et de la justice dans le cadre d’une vraie lutte contre le terrorisme.
  • La fin des expériences aventureuses, extravagantes et coûteuses dans l’Education Nationale avec le rétablissement des enseignements de base, le développement et la promotion de l’apprentissage, la recherche de la liaison entre les études et la vie professionnelle.
  • La fin de la diplomatie aventureuse, inefficace et coûteuse (Libye, Syrie) et son remplacement par une politique étrangère lucide et pragmatique conforme aux intérêts de la France.
albaLe succès à la présidentielle, au printemps prochain, est au bout de ces idées majoritairement partagées par les électeurs de la droite et du centre. Il n’est pas dans une vision floue de notre pays qui conduirait à faire du socialisme sans les socialistes.

Voilà pourquoi dimanche prochain, je voterai sans hésitation pour François Fillon et j’espère être massivement suivi dans ce choix, afin d’écrire une nouvelle page de la Droite et du Centre.

Yves Albarello, député de Seine-et-Marne, maire de Claye-Souilly

Lu 5690 fois
Publié dansTribune libre

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top