Seine-et-MarneVie locale

Nord Seine-et-Marne ► Les gilets jaunes se sont mobilisés à Chauconin, Coutevroult, Dammartin-en-Goële, Chessy…

[Diaporama]

Les gilets jaunes se sont principalement mobilisés dans quatre sites du Nord Seine-et-Marne, samedi 17 novembre : le péage de Coutevroult, l’entrée du centre commercial des Saisons de Meaux à Chauconin-Neufmontiers, l’entrée du parc Disneyland à Chessy et à Dammartin-en-Goële. Dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs points ont de nouveau été les lieux de manifestations.

Les manifestants porteurs de leur gilet jaune se sont rassemblés samedi, à 7 h 30, à Chauconin-Neufmontiers et à Couilly-Pont-aux-Dames avant de se rendre vers le péage de l’autoroute A 4 à Coutevroult. Sur place, ils ont levé les barrières pour laisser les véhicules traverser les bornes gratuitement avant de se diriger vers Chessy aux alentours de midi. Un des manifestants indique : « Nous avons voulu bloquer le Val d’Europe et Disneyland ». Une partie du groupe est retournée à Chauconin pour bloquer l’accès au centre commercial des Saisons de Meaux.

A Chauconin-Neufmontiers

Les gilets jaunes ont investi le rond-point situé entre la nationale 3 et le centre commercial Les Saisons, à Chauconin, et ont neutralisé une des deux files de la route pour stationner leurs véhicules. Loulou, un manifestant de cinquante ans, explique : « Au début nous étions quinze, et deux heures après nous étions presque cent. On s’est rassemblé ici pour manifester contre le gouvernement car on n’en peut plus de toutes ces taxes. On bosse et on arrête pas de nous en prendre, on en gagne moins que le gouvernement. Ils veulent faire des économies, je veux bien mais qu’ils commencent par chez eux. Le carburant a été la goutte d’eau qui fait déborder le réservoir. Macron est arrivé au pouvoir car il a dit qu’il n’augmenterait pas les impôts mais regardez, il a tout augmenté ».

Des automobilistes circulant sur l’axe routier s’arrêtaient spontanément pour apporter leur soutien tandis que d’autres klaxonnaient en apercevant les manifestants. Les banderoles sur les véhicules indiquaient clairement la cible des contestataires : de «  Macron trop c’est trop  » à  « Macron démission », le président de la République était dans le collimateur.

Un agent de la fonction publique, âgé de 53 ans, indique : « Quand on secoue le porte-monnaie, il n’y a plus grand-chose qui fait du bruit dans le fond. On travaille pour Macron et tous ses copains qui vivent avec des millions et nous enfument. On ne profite même plus de notre paye ».

Sophie, mère de famille, enfonce le clou  : « Je ne peux plus me chauffer, le fioul est trop cher. Je vis avec un reliquat de l’année dernière mais dans une semaine, je ne pourrai pas remplir ma cuve. Je suis ici car je travaille, et mon mari aussi, mais avec toutes ces taxes, je ne m’en sors plus. Nous, les Français, nous sommes taxés comme des vaches à lait alors que si vous allez en Italie ou dans les pays voisins, les prix ne sont pas les mêmes, et pour le carburant non plus. Macron c’est le président des riches, moi qui suis de la classe moyenne je ne fais que payer des taxes ». 

A Saint-Mard et à Dammartin-en-Goële

Une opération escargot a été mise en place par un autre groupe à Saint-Mard, sur la route nationale 2. Les véhicules sont partis en direction de Roissy pour bloquer l’accès à l’aéroport. Un autre rassemblement s’est déroulé dans l’après-midi, à Saint-Mard, à proximité du centre commercial Carrefour.

Prolongation du mouvement à Disney, dimanche

A Disneyland Paris, deux cents gilets jaunes ont prolongé la journée de mobilisation jusqu’au lendemain. Dimanche, à 10 heures, les manifestants ont ouvert les barrières des guichets du parking pour laisser les voitures entrer et ont déployé des banderoles. Le groupe a ensuite quitté le parc pour mener une opération escargot sur l’autoroute A4.

Dans la nuit de lundi à mardi, des gilets jaunes se sont de nouveau regroupés ont ont continué leur mouvement sur plusieurs points comme au péage de Coutevroult où ils ont ouvert les barrières de péage et ont fait passer les automobilistes gratuitement.

Le mouvement prévoit de continuer la mobilisation, particulièrement samedi 24 novembre.

 

 

Partagez notre article
Share
Villevaudé_poules
Post précédent

Villevaudé ► Des poules distribuées aux habitants : Choupette et Cacahuète mangeront 150 kilos de déchets dans l'année

Post suivant

Lagny-sur-Marne ► La municipalité va lutter contre les logements indignes et insalubres du centre-ville

Sun-Lay Tan

1 Commentaire

  1. […] Nord Seine-et-Marne Les gilets jaunes se sont mobilisés à …  Magjournal77 (Communiqué de presse) […]

    Signaler un abus

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.