Dammartin-en-Goële ► Les gendarmes remuent la ville

Une opération d'envergure a été menée par la gendarmerie à Dammartin-en-Goële aujourd'hui, mercredi 30 septembre. Une dizaine de véhicules sont arrivés en trombe dans le chemin de Saint-Ladre prolongé, dit "chemin du radar". C'est en effet dans ce secteur que sont installés des gens du voyage et c'est là que les gendarmes se sont rendus. Il était aux environs de 10 heures du matin. Vers midi, un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le secteur et s'est posé sur le stade Jesse-Owens.

Dans la commune, les souvenirs de l'attaque terroriste des frères Kouachi en janvier dernier sont encore frais et les habitants ont du mal à rester sereins dans un environnement stressant. "J'ai vu des voitures de gendarmerie débouler sur la route. Ils m'ont même klaxonné pour me signifier de les laisser passer" indique un témoin.

"Je n'ai pas voulu m'approcher trop pour voir ce qui se passait. Je me suis senti replongé comme en janvier" raconte un autre.

Sandrine explique qu'elle a vu les hommes du GIGN, "armés jusqu'aux dents" comme elle les décrit, arriver sur place à vive allure.

Dans la ville, le bruit a couru qu'il s'agissait du détenu islamique radicalisé évadé de la prison de Meaux-Chauconin le 20 septembre et qui venait d'être retrouvé. Il s'agissait en fait d'interpellations dans le camp des gens du voyage.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°45 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top
X

Copie interdite

Le plagiat est le fait de reprendre à son compte le texte d’un auteur sans le citer, de présenter les textes comme les siens en copiant-collant sur le web l’ensemble du texte, et parfois même les images d’illustration et les vidéos qui les accompagnent. Le plagiat est donc le pillage des œuvres d’autrui. Cette pratique est illégale et punie par la loi pour atteinte au droit d’auteur. Sur un site internet, l’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.