Villeparisis / Compans ►Déchetteries sauvages : des bénévoles font le ménage 

Des bénévoles parmi lesquels figuraient des élus ont répondu à l'appel de Franck Rolland, conseiller municipal EELV (Europe écologie les verts) à Villeparisis pour participer à une opération de nettoyage, samedi 13 juin. Celle-ci s'est déroulée à Compans puis à Villeparisis.

A 8 heures du matin à Compans, les participants munis de gants et de sacs ont nettoyé les abords de la D212 près de la bretelle de la N2. Les maires de Gressy, Messy et Compans, avec d'autres élus et des militants écologistes venus d'Othis, de Mitry-Mory, de Dammartin et de Claye-Souilly, ont débarrassé des déchets provenant de chantiers ou laissés par des mécaniciens du dimanche peu respectueux.

A 10 heures, une opération du même type a été menée à Villeparisis sur le chemin du Pré Berson menant au domaine de Morfondé. Hervé Touguet, maire de Villeparisis et vice-président à l'environnement de Plaines et monts de France, a souhaité s'associer à l'initiative car, comme il le dit, "le nettoyage et la lutte contre les dépôts sauvages doivent dépasser les tendances politiques. L'attitude des pollueurs est inqualifiable et dégoûte tous les amoureux de la nature. " Nous sommes tous des éco-citoyens" a ajouté Didier Chevallier, élu EELV d'Othis.

Aux abords des routes, dans le secteur, la situation est devenue alarmante. "On ne peut plus se promener avec les enfants ! La dernière fois, il a fallu dégager le chemin pour pouvoir passer en voiture" raconte une habitante de Villeparisis en colère.

"Nous réclamons la création d'un plus grand nombre de déchetteries, d'un service express de ramassage des déchets capable de réagir dans la demi-journée à tout dépôt "sauvage" afin d’éviter que les déchets puissent s’amonceler" indiquent les élus écologistes qui estiment que la question du respect de la loi en matière de déchets devrait être plus prise en  compte par la police et la gendarmerie.

"Nous souhaitons que dans les projets pédagogiques des différents structures d'éducation, l’environnement puisse être enfin prioritaire !" pensent-ils encore, malgré les interventions régulières organisées par le Smitom (le syndicat intercommunal chargé du traitement et de la valorisation des déchets ménagers et assimilés) et la communauté de communes. Samedi, tous les déchets "récoltés" ont été transportés jusqu'à la déchetterie la plus proche. Rien qu'à Villeparisis, 70 m3 d'ordures ont été ramassées. Le coût de l'opération serait de 450 000 euros pour Compans et 13 000 euros pour Villeparisis.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="4663,4668,4667,4666,4665,4664"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°35 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top