×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Claye-Souilly ► Rue Jean-Jaurès, l'inauguration après les travaux

Après sept mois de travaux, la rue Jean-Jaurès a été inaugurée en grandes pompes, samedi 31 octobre. La cérémonie a débuté par le traditionnel ruban bleu blanc rouge coupé par le maire, Yves Albarello.

De nombreuses personnalités de la région se sont jointes à lui pour l’occasion. Les participants ont ensuite remonté la rue, saluant ça et là les passants et les commerçants.
Claye-Souilly se dote ainsi d’une rue toute neuve en centre ville, pour un montant de 1,8 M€. Une architecture novatrice a été pensée : pas de trottoirs, des passages piétons lumineux de couleur bleue, un pont simili bois pour enjamber la Beuvronne. Le soir, l'endroit sera illuminé et sonorisé pour attirer les clients vers les commerces.
Le coutumier bitume de la chaussée a été remplacé par un recouvrement en béton matricé plus résistant et facile d’entretien. Des poteaux garantissent la sécurité des piétons et des commerces de part et d’autre de la chaussée.
Une attention particulière à la propreté obligera les fumeurs à ne pas jeter leurs mégots et les propriétaires de chiens à ramasser les déjections de leur animal. Le maire déclare : «  Les contrevenants seront verbalisés ». « Ça va être joyeux » laisse tomber Gérard, un passant accompagné de son toutou.
Une initiative controversée
La rue toute neuve sera piétonne chaque samedi et dimanche matin. La nouvelle ne fait pas l’unanimité de tous les commerçants, surtout ceux qui, comme ils disent eux-mêmes, "drainent une clientèle pressée". Ils se posent la question du stationnement : "Où sont les parkings ?" Plusieurs d’entre eux ont, devant le passage du cortège des personnalités, baissé les rideaux et hué le maire en signe de protestation. « La municipalité aurait pu demander l’avis des commerçants avant de prendre seule ce genre de décision"  s'indigne un autre commerçant dans la rue.
Le boulanger et son épouse renchérissent en affichant leur désarroi : « Après tant de mois de travaux rendant fragile la fréquentation de la clientèle, nous sommes inquiets sur le devenir de notre entreprise ».
Éric, un autre commerçant de la rue, est plutôt content : « Rendre la rue piétonne le samedi et dimanche matin fidélisera la clientèle locale. C’est une habitude à prendre ».
Le maire, a rappelé la nécessité de moderniser le centre-ville pour faire vivre les commerces et continuer à attirer la clientèle malgré le centre commercial Les Sentiers à quelques pas, de l'autre côté de la RN3.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18860,18855,18859,18857,18858"]

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top