Meaux ► Le Front National remet en cause la subvention pour Fantastik Armada

Béatrice Roullaud, conseillère municipale (Front National) à Meaux, a interpellé la majorité lors de la séance, lundi 16 janvier, sur le fait que l’association Fantastik Armada était subventionnée à hauteur de 15 000 euros.

Jean-François Parigi, premier adjoint délégué aux Finances, a présenté le budget primitif qui sera tenu par la ville durant l’année. La présentation comprenait la liste des subventions que la municipalité accordera aux associations meldoises. La catégorie des subventions a déclenché une rapide partie de ping-pong entre le maire et Béatrice Roullaud.

La conseillère Front National est intervenue : « Je ne comprends pas pourquoi des associations telles que Fantastik Armada se voient accorder un tel montant ». Jean-François Copé a répliqué : « Fantastik Armada est une association qui attire un monde considérable et dont les projets prennent de plus en plus d’ampleur. Aussi, c’est une initiative de quartier dont nous sommes fiers ».

Le maire a ensuite demandé à Béatrice Roullaud : « Où voulez-vous en venir avec cette remarque ? Pourquoi voudriez-vous que cette association ne soit pas subventionnée ? »

La conseillère a rétorqué : « Je ne vois pas pourquoi une association de danse hip-hop serait subventionnée à hauteur de  15 000 euros par le département culturel de la ville ».

Jean-François Copé a alors réitéré en indiquant : « Nous subventionnons Fantastik Armada car l'association attire beaucoup de monde ». Il a ensuite précisé : « Nous ne faisons pas de distinction entre les associations selon leurs origines ».

Béatrice Roullaud a terminé : « Mon parti non plus ne fait pas de distinction selon les origines. Et ce n’est de toute façon pas pour cela que je questionne le subventionnement de Fantastik Armada ».

Ainsi, au total, la ville a prévu de subventionner, comme en 2016, les associations meldoises à hauteur de 2,2 millions d'euros. Parmi celles -ci, figurent par exemple : l'amicale des travailleurs antillais et guyanais de Meaux (11 800 euros), l'académie de danse (1 000 euros), le CS Meaux boxe (21 300 euros), Handisport basket (57 000 euros), le tennis de table (34 200 euros), l'accordéon club (250 euros), les scouts et guides de France (1 800 euros).

[gallery size="large" type="slideshow" ids="40778,40779"]

 

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top