×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Agglo du Grand Roissy ► Du tirage à l'élection des Seine-et-Marnais

Ça y est ! Le conseil communautaire de la communauté d’agglomération Roissy Pays-de-France (Carpf) a été installé, jeudi 31 mars. Facile : un poste correspondait à un candidat, sauf pour quelques-uns. L'élection a engendré du tirage entre une partie des Seine-et-Marnais.

Patrick Renaud (DVD), adjoint au maire de Roissy-en-France, a été élu président jeudi 31 mars. Quinze vice-présidents et dix conseillers communautaires complètent le bureau. Parmi eux, six élus de Seine-et-Marne .

Après des mois d’incertitude, le Conseil d’Etat avait levé le 6 février les dernières réserves soulevées sur la gouvernance de l’instance. L’élection du bureau va permettre à la Carpf de fonctionner. Des 42 communes qui la composent, 25 sont issues de la fusion de deux agglos du Val-d’Oise et 17 de l’ancienne agglo seine-et-marnaise Plaine et Monts de France.

De la Carpf... à la Carpf
Aucun suspense pour l’élection du président : Patrick Renaud était en effet le seul candidat pour le poste. Georges Dehalt, doyen d’âge de la séance a annoncé le résultat du scrutin.

Elu par 102 voix contre 3 bulletins blancs, Patrick Renaud devient pour quatre ans président de l’agglo Roissy Pays de France après avoir été celui de l’ancienne mouture de la Carpf sous le nom de Roissy Porte de France.

Un après-midi de consensus
Place ensuite à l’élection des quinze vice-présidents et dix conseillers communautaires délégués. Sans surprise puisqu’il n’y avait qu’un candidat, le poste de 1er vice-président échoit à Didier Vaillant (PS), Conseiller municipal à Villiers-le-Bel qui était président de Val-de-France, une des deux agglos absorbées dans la fusion.

Quatre heures et 26 votes ont été nécessaires pour la constitution du bureau mais l’ensemble des scrutins s’est déroulé sans incident ni passion. Vingt-deux des postes n'avaient chacun qu'un seul candidat.

La bagarre pour les places n'a pas été des plus féroces. Si quatre des scrutins ont fait apparaître un second candidat, les vainqueurs ont chaque fois été élus avec une large majorité.

Entre Seine-et-Marnais
Cependant, du côté des Seine-et-Marnais, un duel a fait son apparition quand Alain Aubry, le maire du Mesnil-Amelot, a proposé sa candidature en face de Daniel Dometz, le maire de Saint-Mard. C'est peut-être l'intervention de Bernard Corneille, maire d'Othis et conseiller départemental (contre lequel Daniel Dometz avait perdu aux dernières élections départementales), ainsi que celle de Bernard Rigault, l'ancien président de Plaines et monts de France, maire de Moussy-le-Neuf, qui ont fait pencher la balance. Le conseiller départemental a pris la parole : "Le Mesnil-Amelot va devenir une commune incontournable avec tout ce qui s'y prépare dans les vingt prochaines années, à commencer par la gare du Grand Paris Express. Tout ça est étroitement lié au projet du Grand Roissy et s'inscrit dans les perspectives de développement de l'aéroport. Le Mesnil-Amelot est important et il faut que son maire soit vice-président de la Carpf". 

Alain Aubry a remporté la 12e vice-présidence d'une voix. Il sera chargé des bâtiments intercommunaux.

Si trois des face-à-face n’ont vu s’affronter que des candidats seine-et-marnais, l'un d'eux a présenté la particularité d’être 100 % villeparisien. Avant d’être élu deuxième vice-président de la nouvelle assemblée, chargé du développement durable et des ordures ménagères, Hervé Touguet, le maire de la ville a dû batailler avec Claude Sicre de Fontbrune, ex-colistier, désormais opposant. Hervé Touguet l’a emporté avec 98 voix en sa faveur.

Enfin, Michel Dutruge, le maire de Dammartin-en-Goële et Daniel Haquin, le maire de Juilly, se sont disputé une place de conseiller communautaire. Le premier a remporté l'élection qui lui octroie la délégation au Travaux et voirie.

"Dialogue et esprit d'ouverture"
Dans le discours qui a suivi son élection, Patrick Renaud s’est présenté en homme de consensus. Il a déclaré : "Je salue la fin de deux années de difficultés avec des investissements stoppés et je pense aussi au personnel de l’agglo qui était en attente... Je suis un homme de dialogue et je souhaite que chacun cultive cet esprit d’ouverture ».

La Carpf votera son budget jeudi 14 avril.

La composition du bureau
Président : Patrick Renaud

15 vice-président(e)s : Didier Vaillant, Hervé Touguet, Bernard Angels, Annie Peronnet, Jean-Luc Servières, Jean-Noël Moisset, Pascal Doll, Charlotte Blandiot-Faride, Alain Louis, Ilham Moustachir, Tutem Sahindal-Deniz, Alain Aubry, Jean-Luc Herkat, Gérard Bonhomet, Charles Soufir.

10 conseillers communautaires délégué(e)s : Jean-Pierre Blazy, François Pupponi, Pierre Barros, Isabelle Beressi, Michel Dutruge, Jean-Marie Fossier, Jean-Claude Geniès, Jean-Louis Marsac, Alain Pigot, Isabelle Rusin.

(En gras, les six élus seine-et-marnais)

[gallery type="slideshow" size="large" ids="22397,22395,22551,22396,22400,22550,22552"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°43 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top