Claye-Souilly ► Nouveau commerce : Rôti shop, le poulet, c’est du tout cuit !

 

Une rôtisserie-traiteur vient de s'ouvrir rue du Maréchal-Joffre, à Claye-Souilly. Vendredi 6 mai, le nouveau commerce, Rôti shop, a été inauguré.

« L’idée de Rôti shop m’est venue en discutant avec un ami installé aux États-Unis. Il a développé ce type de service et ça marche bien » explique Yonni Mamou. Clayois depuis 29 ans et jusqu’alors spécialisé dans l’emballage, le jeune patron de 31 ans s’est lancé dans l’aventure avec Brahim Azzourh, son associé de 55 ans. Ils emploient cinq salariés et envisagent, si l’affaire marche bien, de développer d’ici la fin de l’année un autre Rôti shop à Marne-la-Vallée.
Spécialisé dans le poulet
« Nous avons ouvert depuis deux jours et ça cartonne ! Les commandes affluent déjà au téléphone. Je peux livrer dans un rayon de 15 km, soit jusqu’à Dammartin-en-Goële » précise Yonni, tout en s’affairant derrière le comptoir. « Avant, c’était une boutique de toilettage pour chiens et chats. Nous avons fait des travaux importants pour être aux normes. Le client entre dans une boutique moderne où il sera servi rapidement car nous disposons d’une rôtissoire pouvant cuire jusqu’à 40 poulets. Il aura surtout la garantie de déguster des produits de qualité puisque ce sont des volailles françaises » ajoute Brahim.

Le client choisit son type de poulet : breton (1,3 kg) au prix de 8,90 euros ou fermier label rouge (entre 1,3 et 1,7 kg) à 15,90 euros. Il est cuit selon la méthode portugaise (poulet ouvert) ou bien classique, accompagné de pommes de terre grenaille, aubergines, frites maison, poivrons grillés ou légumes de saison. Des sauces sont également proposées : barbecue, maison, herbes de Provence, miel-citron. Le client emporte son poulet dans une barquette spéciale qui peut aller au four micro-ondes. La boutique propose aussi des cuisses de poulet, de dinde, pilons et d’autres viandes, comme le rosbif, gigot d’agneau, côte de bœuf et paupiette de veau. Un choix de desserts et de boissons complète la palette pour faire un vrai repas.

Un commerce complémentaire
« C’est une excellente idée. Cela me rappelle quand je suis en vacances en Bretagne et que je commande un poulet chez mon charcutier. Mais ici, c’est plus rapide et ça évite de salir le four » confie Christine, accompagnée de sa petite-fille Alissia, 10 ans.

Lors de l’inauguration de la boutique, vendredi , le maire, Yves Albarello, a salué l’initiative et a déclaré : « On ne peut que se réjouir de l’ouverture de la boutique. Elle est complémentaire en matière de restauration rapide avec les kebabs et les sushis. Et elle offre de l’emploi, ce qui n’est pas négligeable de nos jours ».

Il a néanmoins attiré l’attention des gérants sur le problème du stationnement : « La rue est très passante. Aussi, afin d’éviter les arrêts intempestifs, même momentanés, ce sera à vous d’indiquer à vos clients qu’il y a le parking du marché juste à côté ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="24129,24127,24128,24126,24125,24124,24123,24122"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°49 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top