Lagny-sur-Marne ► Collège Saint-Laurent : deux élèves passeurs de mémoire

Deux élèves du collège Saint-Laurent à Lagny-sur-Marne ont été mis à l’honneur pour leur distinction au concours national de la Résistance et de la déportation (CNRD). C'était le premier sujet en ouverture du conseil municipal, jeudi 30 juin.

Les résultats avaient été proclamés le 1er juin, à la préfecture de Melun. Haurane Monteil, 14 ans et élève de 3e, a obtenu la 2e place dans la catégorie individuelle, et Axel Rigollé, 14 ans et élève de 3e également, celle  de 3e dans l’épreuve des travaux collectifs. « C’est une grande fierté pour nous de voir que des jeunesprennent le relais du devoir de mémoire, se préoccupent dans leur engagement citoyen des questions qui ont bouleversé parfois l'Histoire » a déclaré Eric Gohier, principal au collège Saint-Laurent.
Patrimoine familial
« Le concours existe depuis 1961. Créé à l’initiative des déportés et résistants de France pour perpétuer l’histoire et la mémoire de l’événement, il s’adresse aux élèves des collèges et des lycées de France. Il est important que des élèves se mobilisent pour y participer. Le thème de cette année était 'Résister par l’art et la littérature' » a précisé Letizia Lalau, professeur d’histoire-géographie.

« Mon arrière-grand-père ayant fait partie de la Résistance. Le fait de participer au CNRD m’a donné l’impression de transmettre à mon tour ce patrimoine, déjà ancré dans la famille, pour qu’on s’en souvienne » a confié Haurane.

Captivé par la Seconde Guerre mondiale
Dans le cadre de leur travail, les élèves ont visité le musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) qui les a vivement impressionnés. Axel avoue avoir été frappé par le témoignage de Ginette Kolinka, 91 ans, une ancienne déportée juive, en visite au  collège. Elle avait 19 ans quand elle a été internée au camp d’Auschwitz. « Son discours m’avait frappé et la Seconde Guerre mondiale m’a captivé. Le devoir de mémoire était pour moi aussi important, c’est pour cette raison que je me suis engagé dans le concours. Avec l’expérience du concours et le témoignage, je suis devenu un passeur de mémoire. Je trouve que c’est important que des concours comme le CNRD soient proposés aux jeunes pour que les générations nouvelles n’oublient jamais l’histoire de notre fameuse devise : liberté, égalité, fraternité". 

Avant de commencer la séance du conseil municipal, le maire Jean-Paul Michel (debout) a laissé la parole aux deux jeunes lauréats 2016 du CNRD. Avant de commencer la séance du conseil municipal, le maire Jean-Paul Michel (debout) a laissé la parole aux deux jeunes lauréats 2016 du CNRD.

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°33 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top