×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Meaux ► "Bon vent et bonne mer" aux nouveaux soldats

La marine nationale et l'armée de terre ont souhaité "bon vent et bonne mer" aux jeunes Seine-et-Marnais fraîchement recrutés. Jeudi 1er septembre, les futurs soldats sont venus signer leur contrat d'engagement dans le cadre prestigieux du musée de la Grande Guerre à Meaux.

https://youtu.be/2v9KEQsUKyA

21 jeunes ont fait un pas vers leur avenir dans la défense de la patrie. Tous les candidats ont été recrutés au Cirfa (centre d’information et de recrutement des forces armées) de Meaux. Ainsi, l'armée de terre a intégré dix-sept nouveaux membres parmi ses rangs. La marine, quant à elle, compte quatre signataires dont trois mousses qui sont partir hier, lundi 5 septembre, à Brest pour être formés au centre d'instruction naval.

Antoine, futur mousse de 16 ans et originaire de Villenoy, est intarissable au sujet de sa passion qu'il entretient depuis son plus jeune âge pour la mer et tout ce qui s'y rapporte. "C'est mon attrait pour le domaine maritime qui m'a poussé à m'engager dans la marine, ainsi que ma volonté de défendre la nation" confirmait encore Antoine, jeudi, devant son dossier d'engagement sur lequel il a apposé sa signature sans sourciller.

Du côté de l'armée de terre, Pierre-Luc, est ingénieur en chimie. Le natif de Meaux a choisi de s'engager pour défendre les valeurs républicaines dont il se sent proche. L'ancien professeur de 29 ans va intégrer l'école interarmées de Saint-Cyr Coëtquidan pour devenir officier sous contrat. "J'ai pris la décision de m'engager quand j'ai dû expliquer à ma classe de lycéens les attaques terroristes de 2016. C'est à ce moment-là que j'ai réellement perçu les attentats comme des atteintes aux valeurs fondamentales de la République, celles que je veux défendre" commente Pierre-Luc, le plus âgé de la session de recrutement.

Le colonel Bert, responsable du recrutement en Ile-de-France, indique : "La signature du contrat d'engagement n'est néanmoins pas la première étape du recrutement des jeunes. Les volontaires doivent d'abord passer des tests physiques, psychotechniques, de réaction au stress et cognitifs. Les futurs militaires sont ensuite orientés en fonction de leurs résultats ainsi que de leurs souhaits personnels".

Les attentats terroristes qui ont ensanglanté 2015 ainsi que l'été 2016 poussent de plus en plus de jeunes Français à s'engager dans la défense du pays. Le recrutement des jeunes en Ile-de-France marque une forte augmentation entre 2014 et 2015. 1 642 personnes se sont engagées en 2014 alors que 2 043 jeunes ont franchi le pas en 2015.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="29931,29933,29934,29935,29937,29938,29939,29941,29936,29942,29943,29944,29945,29947,29946"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top