themoneytizer

Saint-Thibault-des-Vignes ► Déchets : le Sietrem surfe sur les technologies avancées

Michel Gérès, président du Sietrem (Syndicat pour l’enlèvement et le traitement des résidus ménagers), a présenté ses vœux, mercredi 25 janvier, au siège à Saint-Thibault-des-Vignes. C'était l'occasion pour lui d'évoquer les projets du syndicat.

« Le Sietrem, ça marche grâce à vous tous et j’en suis fier. C'est à vous que revient tout le mérite ! » a lancé Michel Gérès. Il a mis sur le devant de la scène ses dix vice-présidents et ses vingt salariés. Il a aussi rendu un bel hommage à Michel Ricart, maire de Lognes et son prédécesseur de 1997 à 2014, qui assistait à la cérémonie. « Nous, les 102 délégués, continuons à travailler ensemble en mettant complètement de côté nos différences et en ajoutant nos savoir-faire » a-t-il renchéri, fier de l'apolitisme au service de l'intérêt général qui, à ses yeux, caractérise si bien son syndicat.

Le centre de tri bientôt opérationnel
Le président a bien sûr évoqué le futur centre de tri, fleuron du syndicat. Nec plus ultra en matière de technologie avancée, il sera en mesure de traiter 25 000 tonnes par  an. « Les travaux de fondation et de construction ont commencé début 2016. La fin du chantier est pour bientôt, avec une période de mise en service industrielle au début du deuxième semestre ».
Réduire la pollution atmosphérique
L’unité de valorisation énergétique vient d’être dotée d’un nouveau surchauffeur. Il permettra d’améliorer le rendement des chaudières de l'usine d'incinération, avec un taux d’efficacité estimé à 65 %. De même, l'installation du dernier système de traitement des fumées par voie catalytique visant à réduire les NOX (oxydes d’azote qui polluent l’atmosphère) est en voie d’achèvement. Il sera opérationnel à l’automne et plutôt bienvenu dans une période où les pics de pollution sont de plus en plus fréquents en Ile-de-France
Compostage en pied d’immeuble
Le compostage en pied d’immeuble va se poursuivre dans de nouveaux sites volontaires. Depuis sa mise en place en 2015, plus d’une dizaine d’habitats collectifs ont été équipés.
La déchetterie mobile, une initiative originale
Lancée à titre expérimental, en juin 2016, à Thorigny-sur-Marne, la déchetterie mobile figure parmi les dernières initiatives du syndicat. « On manque de terrains, donc on a trouvé une autre solution pour aller au plus près des habitants » a expliqué Dominique Françoise, son initiatrice. La formule a rencontré un tel succès auprès des habitants qu’elle sera reconduite en avril et jusqu’à octobre, à raison de deux samedis par mois, de 14 heures à 18 heures.
Trente et une villes, 295 000 habitants
Le syndicat a été créé en 1962. Il est présidé depuis 2014 par Michel Gérès, maire de Croissy-Beaubourg, assisté de dix vice-présidents. Il regroupe vingt-neuf communes de Seine-et-Marne et deux communes de Seine-Saint-Denis (Gournay-sur-Marne et Montfermeil). Ses services s’adressent donc à une population d’environ 295 000 habitants, répartis sur une superficie de 172 km². Il collecte, traite et valorise les déchets ménagers sur son territoire, tout en veillant à la maîtrise des coûts et au respect de l’environnement. « Le Sietrem a toujours une longueur d'avance sur son temps. C'est ce qui fait sa force dans son domaine de compétence et lui permet d'aborder l'avenir en toute sérénité » a confié Michel Gérès hors micro.

Facebook : www.sietrem.fr

[gallery type="slideshow" size="large" ids="41550,41551"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top