Imprimer cette page

Monthyon ► Maison de santé : un sapin porte-bonheur sur le fronton - Vidéo

sietrem-banniere-verre

La maison de santé en construction a accueilli son sapin porte-bonheur, jeudi 1er décembre, à Monthyon. La société Mathis et la municipalité se sont prêtées à la tradition alsacienne en guise de bon présage et ont visité le chantier.

Le maire, Claude Decuypère, a accroché l'arbre sapin au fronton de la future maison de santé. Comme pour chacun des bâtiments qu'elle réalise, la société Mathis a fait procéder à la cérémonie issue de la région berceau de l'entreprise, l'Alsace.

Jeudi, Stéphane Leroy, directeur national écoconstruction, avait invité le conseil municipal et les membres de la commission des travaux, ainsi que Jean Baptiste Carrère (cabinet JB Carrère, architecte maître d’œuvre de l’opération) et Pascal Vivenot, représentant la société Eiffage (réalisation des terrassements et sols).

Après une visite du chantier, le maire a été hissé au moyen d’une nacelle au sommet de la maison de santé pour y accrocher un sapin, symbole de la fin de travaux de charpente et de bon présage.

La livraison en juillet
"Nous poursuivons notre politique de construction d’équipements en structure bois (gymnase et première maison de santé) et avons confié à la société Mathis la réalisation du bâtiment de 365 m2 de superficie au sol sur deux niveaux. Elle accueillera, au rez-de-chaussée, onze cabinets (dont sept déjà réservés) qu’occuperont les futurs praticiens, et quatre logements F3 au 1er étage" a souligné l'élu.

Le chantier a débuté en septembre 2016 et la livraison du bâtiment est prévue pour début juillet, "sans retard", comme le souhaite Claude Decuypère.

La commune a privilégié un bâtiment tout en bois (charpente en épicéa lamellé-collé prenant  appui sur  des murs en ossatures bois). Le maire ajoute : "Le procédé présente l'avantage de limiter les délais de construction et les nuisances sonores. Il apporte une réponse naturelle aux nouvelles exigences environnementales et thermiques de la construction permettant de réduire les problèmes de condensation et d’assurer une meilleure isolation thermique". 

Le groupe, auquel s’étaient joints les opérateurs du chantier, s’est rendu à la salle des fêtes du village pour partager un apéritif dînatoire offert par la société Mathis, qui, en novembre, au Mesnil-Amelot, avait terminé le chantier de la maison des associations, du centre de loisirs, de la maison des assistantes maternelles et des vestiaires pour le football.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="37127,37125,37128,37124,37122,37123,37121"]

 

Publié dansVie locale