Chelles ► Vidéo-protection : la Ville sécurise en priorité les collèges

Le conseil municipal de Chelles a eu à débattre, mardi 31 janvier, du dispositif de déploiement de quatre nouvelles caméras de vidéo-surveillance aux abords des collèges. De même, la police municipale bénéficiera cette année de nouveaux équipements afin de mieux exercer ses missions.

Priorité à la sécurité scolaire

Depuis 2014, la Ville a mis en place un réseau de vidéo-protection sur l’ensemble de son territoire. Cette année, conformément aux recommandations de l’État, le programme de déploiement de nouvelles caméras de vidéo-protection a été revu afin de répondre en priorité à la sécurisation des établissements scolaires. « Chaque enfant et élève, quel que soit son âge ou son établissement, a droit à la même protection. Aussi la Ville a-t-elle décidé de doter également les établissements de second degré de caméras reliées au CSU (Ndlr : Centre de supervision urbain), dont l’ensemble des collèges de la ville » a annoncé Christian Quantin, adjoint à la vidéo-protection et à la circulation.

Une caméra pour chaque collège

Le collège Pierre-Weczerka est déjà couvert par une caméra. Cette année, avec le soutien du Conseil départemental, une caméra sur la voie publique sera installée aux abords des quatre autres collèges : Corot, Beau-Soleil, Europe et Gasnier-Guy. Le coût s'élève à 133 500 euros, subventionné à hauteur de 46 % par le Département. « Notre groupe émet régulièrement des réserves sur le déploiement des dispositifs de vidéo-surveillance, c’est la raison pour laquelle nous ne voterons pas la délibération » a déclaré Franck Mouly (Front de gauche).

« La caméra ne remplacera jamais l’humain qui reste primordial »  est intervenue Isabelle Guilloteau (PS), dont le groupe s’est abstenu de voter. « Derrière les caméras, il y a de l’humain. Le but est de protéger et de surveiller les abords des collèges. Voter cette délibération permettra aux Chellois de bénéficier de subventions de l’État qui encourage le développement de la vidéo-protection » a répondu le maire Brice Rabaste.

Une brigade canine pour la police municipale

Toujours dans le domaine de la sécurité, la police municipale disposera bientôt de nouveaux équipements. Le Conseil régional soutient la modernisation des forces de police municipale d’Ile-de-France à travers un programme de subventions pour des équipements dédiés à la protection, au renseignement et à l’interception.

Pour 2017, sont ainsi prévus deux nouveaux véhicules (dont un affecté à la brigade canine), trente radio-portables, quatre caméras piétons, onze gilets pare-balles. Soit un budget total de 98 000 euros qui sera subventionné à hauteur de  25 % par le Conseil régional. « L'effort de modernisation avait déjà commencé sous l’ancienne municipalité et c’est bien qu’il se poursuive » a commenté Isabelle Guilloteau. « Nous sommes attachés à la sécurité des Chellois, mais considérons que tout ce qui donne à l’État l’opportunité de se désengager, de ne pas assurer ses missions de maintien de l’ordre sur notre commune, ne va pas dans le bon sens. Ce n’est pas un bon signal envoyé au ministère de l’Intérieur, c’est la raison pour laquelle nous ne voterons pas la délibération » a déclaré Franck Mouly. Selon lui, « seules les communes qui auront les moyens de se payer un peu de sécurité... auront de la sécurité ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="42280,42285"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top