Imprimer cette page

Crécy-la-Chapelle ► La vidéo-protection a permis de résoudre plusieurs affaires

« 50% des faits de délinquance élucidés sur Crécy-la-Chapelle le sont grâce à la vidéo-protection » affirme le lieutenant Buriller, commandant brigade de gendarmerie de Crécy-la-Chapelle.

En 2016, les caméras de la commune ont permis d'identifier les auteurs d'une série de cambriolages dans les bureaux de tabac, dont celui de Crécy. D'autres affaires ont été résolues au cours de l’année passée grâce à la vidéoprotection : vol au préjudice de personnes âgées, escroqueries au DAB, délit de fuite, vols sur véhicules, vols de véhicules. « D'autres procédures sont en cours de résolution uniquement grâce aux éléments apportés par la vidéoprotection de la commune : cambriolage de commerces et de résidences » précise le lieutenant. 18 caméras sont déjà installées dans la commune. La vidéoprotection cible en priorité les bâtiments et lieux publics, points de passage importants.
Dispositif renforcé 2017
"La municipalité a prévu de modifier et renforcer son dispositif en 2017 pour équiper les hameaux et les parkings", a annoncé le maire, Bernard Carouge, lors de ses vœux à la population. L’objectif est de lutter contre les tentatives de cambriolages dans les hameaux, et de faciliter le repérage des véhicules d’auteurs de délit. Les images, consultées sur réquisition par les gendarmes, constituent des preuves essentielles dans la résolution des affaires. Leur présence est un complément aux effectifs policiers et ajoutent un « autre regard » sur les faits. Une « coproduction de sécurité », comme aime à la nommer le lieutenant Buriller, qui s’est révélée particulièrement efficace depuis sa mise en œuvre sur Crécy-la-Chapelle.
Effet dissuasif
Dernier avantage, dissuasif celui-ci : les panneaux indiquant la présence de caméras en entrée de ville rendent les cambrioleurs méfiants. Crécy-la-Chapelle étant située à deux pas d’une sortie d’autoroute, entre deux secteurs déjà protégés (Marne-la-Vallée et Coulommiers), l’installation de caméras était devenue indispensable.
Publié dansVie locale