Chelles ► Une maison de santé prévue en centre-ville

Chelles va aménager une maison de santé qui sera située à l'angle du passage de la Grange-neuve et de la rue Sainte-Bathilde. Les élus ont décidé d'acquérir le local commercial de Marne-et-Chantereine Habitat et espèrent ainsi combler le manque de médecins en ville.

Le local est situé au rez-de-chaussée de la résidence Sainte-Bathilde, édifiée par Marne-et-Chantereine Habitat, face à l'école primaire des Tournelles. Il était destiné à accueillir la maison de la justice et du droit, mais la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne a finalement préféré louer des bureaux au 69 rue du Tir. Le local, d’une surface plancher de 150 m², se trouve donc vacant et la Ville a décidé de l’acquérir au prix de 255 000 euros.

À l’étude depuis cinq ans

Sa localisation en centre-ville, non loin de la mairie et de la rue Gambetta, semble idéale aux élus. « Des travaux seront toutefois nécessaires pour aménager ce local, qui est aujourd’hui brut de béton, pour que ce projet à vocation médicale puisse se réaliser » précise Céline Netthavongs, adjointe au maire chargée de la politique de la ville. « Il est temps de reprendre le projet parce que la situation à Chelles est catastrophique en ce qui concerne la prise en charge des patients. Nous en sommes actuellement à sept cessations d’activité en cinq ans et le projet date quand même de 2012. Il est difficile d’accepter que des médecins ne puissent plus prendre en charge des patients dans une ville de 53 000 habitants » intervient Lydie Autreux, élue d’opposition (PS).

Pas assez de médecins libéraux à Chelles

« On a choisi de reprendre, non pas la compétence santé, mais le leadership parce que l’agglomération nous a avoué ne pas avoir de moyens à mettre dans une maison de santé sur Chelles » a répondu le maire. « Le local est disponible immédiatement et son coût, validé par les Domaines, est raisonnable. Il pourra atteindre 180 m² après extension et il est adapté aux besoins des praticiens de santé comme à ceux des patients. L’idée est de faire venir de nouveaux praticiens qui travailleront en lien avec les établissements de Montfermeil et Brou-sur-Chantereine » ajoute Brice Rabaste. Selon lui, ce n’est pas un problème de locaux mais plutôt de médecins, qui se raréfient partout en France, dont en Seine-et-Marne. Si le projet, actuellement à l'étude, n’aboutissait pas, une micro-crèche ou une autre activité pourrait y être développée « sans que cela ne grève durablement le budget de la ville ».

Pour Lydie Autreux, « Chelles a surtout besoin de médecins libéraux ; trente-cinq spécialistes étant déjà installés dans un centre privé au niveau de la clinique ». Franck Mouly a également pris la parole pour rappeler que le Front de gauche avait proposé d'installer un dispensaire : « Il y a beaucoup de jeunes médecins qui veulent exercer leur métier sous forme salariée. Nous aurions même pu faire converger centre de santé et maison de santé, si l’on avait écouté à l'époque les propositions du Front de gauche ».

La maison de santé a été approuvée à l'unanimité lors du conseil municipal du mardi 31 janvier.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="42819,42818"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top