Saint-Thibault-des-Vignes ► Vidéo - Le Sietrem a ouvert son centre de tri ultra-moderne

Le tout nouveau centre de tri du Sietrem (Syndicat mixte d’enlèvement et de traitement des résidus ménagers) situé à Saint- Thibault-des-Vignes a ouvert ses portes et est actuellement en phase de mise en service industrielle. Visite en avant-première, mardi 28 mars.

Le nouveau centre de traitement des déchets recyclables du syndicat mixte dispose des toutes dernières innovations technologiques permettant de trier mieux et plus. « D’ici un an, nous pourrons appliquer les extensions des consignes de tri, autrement dit recycler des nouveaux plastiques » explique Hien Toan Phan, vice-président à la communication du syndicat. Ainsi, les films en plastique, pots de yaourt ou de crème fraîche qui sont mis actuellement dans le bac  « déchets ménagers » pourront être jetés dans le même bac que les bouteilles en plastique. Cette évolution des consignes de tri pourra être mise en œuvre grâce notamment à un nouvel équipement appelé « la griffe » qui permettra de récupérer les films plastiques.

Après chargement dans la trémie, les déchets recyclables arrivent dans un trommel, qui fonctionne « comme une lessiveuse ». D’une hauteur de 8 mètres et d’un poids de 40 tonnes, l’équipement effectue un pré-tri de la matière et sépare les gros, les moyens et les petits déchets.

Puis, le TSA2 (Tri séquentiel auto-adaptatif), une innovation brevetée par Véolia, permet d’identifier la catégorie majoritaire de matière triée à l’aide d’un scanner et d’un algorithme. Des trieurs optiques changent radicalement le rôle et la méthode de travail de l’humain. « Les agents de tri sont devenus des « contrôleurs qualité » en cherchant l’intrus et en le remettant dans le bon circuit. » indique Patrick Donzel-Bourjade, le directeur général des services du SIETREM. A noter que les conditions de travail du personnel ont été nettement améliorées grâce à des postes de travail plus ergonomiques et confortables. Des puits de lumière et une baie vitrée ont été installés pour bénéficier d’un maximum de lumière naturelle.

En fin de chaîne, les déchets triés sont compactés sous forme de « balles » d’environ 1m³ qui seront transportées ensuite vers les différentes filières de valorisation. La sécurité du personnel étant au cœur des préoccupations du syndicat, un nouveau système de chargement des papiers a été imaginé (le tapis vient directement à côté des camions) ce qui limite considérablement la manipulation d’engins.

Un syndicat modèle
Le nouveau centre de tri remplace celui de Chelles qui est devenu obsolète. Quant à l’usine de valorisation énergétique située juste en face du tout nouveau centre de tri, des travaux de modernisation sont en cours afin de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx). L’installation de pots catalytiques fera réduire l’émission de gaz nocifs par quatre. Capables de brûler au total 20 tonnes de déchets à l’heure, l’usine permet la production d’électricité  «  Nous vendons environ 60 000 MWh à EDF, soit la consommation d’une ville de 90 000 habitants » a précisé Michel Gérès, le président du syndicat, qui insiste sur sa volonté de faire du Sietrem un « syndicat modèle » et d’aller vers « la méthanisation ».

Revoir le direct ici

[gallery size="large" type="slideshow" ids="47344,47343,47352,47345,47349,47348,47347,47342,47346"]

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°45 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top
X

Copie interdite

La copie est interdite. L’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.