Meaux ► Mini-entreprise et jeux vidéo : Loc Gaming ira aux championnats départementaux

La mini-entreprise Loc Gaming, qui a élaboré un projet de location pour les jeux vidéos, a remporté le concours qui s'est déroulé, mardi 2 mai, à la Maison de l'emploi de Meaux. Les collégiens créateurs ont gagné leur ticket pour concourir aux championnats départementaux, jeudi 11 mai.

Collégiens et lycéens ont présenté au jury leurs mini-entreprises créées au sein du collège Henri-Dunant et du lycée Charles-Baudelaire, dans le cadre de leur formation et préparation à un bac commercial.

Mardi, le jury, composé de Sophie Gestel de la maison de l'emploi, de Fabien Tiesse, comptable, et de Fabien Vulfin du Rotary club de Meaux, a délibéré et a choisi la société Loc Gaming. C'est elle qui ira défendre les couleurs de la ville aux championnats départementaux. Ceux-ci se dérouleront jeudi à Gurcy-le-Châtel

Loc Gaming a remporté le choix du jury

Loc Gaming du collège Dunant propose, à titre de prêt et d'emprunt, des jeux vidéo. Les prêteurs gagnent des points utilisables par la suite pour emprunter eux aussi des jeux. Les emprunteurs accèdent au jeux moyennant une cotisation mensuelle de 10 €.

L'équipe était coachée par Thibault Siouville, professeur d'EPS. Il explique : « On décloisonne les enseignements appris en classe pour les concrétiser par un projet d'entreprise ». Kévin, le directeur général, commente : "J'ai pris conscience des responsabilités d'un chef d'entreprise ». Théo, le directeur des ventes, ajoute : "J'ai beaucoup appris sur la manière de vendre un produit et comment s'y prendre pour attirer la clientèle. On a d'ailleurs créé un flyer pour faire connaître notre produit ».

Il fallait de la persuasion aux ados pour emporter la décision du jury chargé de désigner l'équipe qui représentera son lycée lors des championnats départementaux des mini-entreprises.

Tout a débuté en septembre, quand les professeurs ont proposé aux élèves de fonder leur entreprise avec toutes les contraintes et la complexité auxquels les créateurs sont confrontés. Il s'agissait, dans le créneau des heures de cours, de concrétiser les acquis théoriques en favorisant l'esprit d'entreprendre. L'association EPA (Entreprendre pour apprendre) a apporté son soutien et son savoir-faire aux enseignants et aux élèves. Julie Mont, chargée de mission à EPA, était l'organisatrice de la journée. Des relations ont, pour la circonstance, été tissées avec des entreprises du secteur qui ont aidé les jeunes à atteindre leur objectif.

Le Bon Panier

Les élèves du lycée Baudelaire ont présenté la société "Le Bon Panier", avec ses produits locaux, miel, jus de pomme... dans un carton prédécoupé. Le concept n'a semble-t-il pas été facile à arrêter. Djémeba, toute jeune directrice générale de l'entreprise, explique : "Notre groupe d'élèves n'a pas été tout de suite d'accord sur le concept et il a fallu en venir à un vote". De leur côté, Anthony et Christenvie commentent : "Le projet nous a donné de l'ambition et l'envie de créer. Le plus difficile est de trouver des investisseurs ». Pour Cécile et Kelvin, du service relation client, l'expérience leur a appris à avoir "un esprit d'équipe". Ils expliquent : "On doit avoir des idées et les confronter. Il faut aussi se répartir les tâches ». Claire et Emilie étaient chargées du service administratif. Sonia avait la responsabilité du service financier.

Delphine Bour, professeur de vente et commerce au lycée, indique : « Les élèves sont invités à réfléchir sur des idées pour la conception du projet par le 'brainstorming' ou remue-méninges (technique formalisée de résolution créative de problème sous la direction d'un animateur). Nous les guidons tout au long des différentes étapes. Par ailleurs, la société JPL concept diffusion de Meaux nous a fourni gracieusement les emballages pré découpés".

Céline Martin, directrice de la maison de l'emploi et de la formation a remis une coupe aux élèves qui ont participé à la création des deux entreprises.

Le huitième salon, jeudi 11 mai, présentera différents stands de mini-entrepreneurs (collèges, lycées et CFA) qui ont participé à l'opération durant l'année, et les plus méritants seront récompensés.

Nouveauté 2017

Un nouveau prix interactif sera décerné, un prix "coup de cœur", pour la mini-entreprise qui aura recueilli le plus de votes de visiteurs et participants via une application téléchargeable le jour du salon (application développée par l'association "Entreprendre pour apprendre").

[gallery type="slideshow" size="large" ids="49844,49842,49890,49843,49835,49846,49839,49840,49841"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°40 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top