Vaires-sur-Marne ► Le maire fait la lumière sur le problème de l’éclairage public

[Story galerie]

Depuis fin 2016, les rues de Vaires-sur-Marne sont souvent plongées dans le noir. Lors des vœux aux habitants, vendredi 12 janvier, le maire, Isabelle Recio, a promis de résoudre le problème.

Au niveau de l’éclairage public, la ville est divisée en six secteurs. Si la rue des Pêcheurs est déjà passée en basse tension, les cinq autres secteurs sont toujours desservis en moyenne ou haute tension. Or, les installations sont vétustes. Les chambres électriques ainsi que les réseaux ne sont plus assez isolés et la pluie provoque des courts-circuits difficiles à localiser.

La situation est particulièrement critique pour le nord de la ville et une partie importante du sud-ouest (bois et avenue des Fusillés). « C’est inacceptable, surtout pour la sécurité, et c’est une situation sur laquelle nous n’avions pas d’emprise puisqu’elle relevait de la compétence de la communauté d’agglomération et que nous n’avions pas le personnel formé pour intervenir » a déclaré Isabelle Recio.

Elle poursuit : « J’ai rencontré Paul Miguel, président de l’agglomération Paris-Vallée de la Marne, et j'ai pu obtenir que les secteurs passent en basse tension, avec contribution financière de l’intercommunalité ». Le chantier de rénovation, dont le coût se chiffre à 500 000 euros, débutera cette année.

Depuis le 1er janvier, la commune a récupéré la compétence de l’éclairage public. Elle va entreprendre le passage de son réseau en ampoules Led moins énergivores et plus économiques.

Le square Paul-Algis et le pôle gare réhabilités

Le maire a annoncé la réhabilitation de la rue Louis-Bectard. En février, le square Paul-Algis fera peau neuve. Sa rénovation va s’étaler jusqu’à juin 2019 et son coût est évalué à 11 millions d’euros. Le chantier sera conduit avec l’OPH 77, le bailleur social. Elle précise : « Le projet améliorera le cadre de vie des locataires, mais permettra aussi au square de devenir un véritable lieu de vie accessible à tous. Il sera équipé d’une aire de jeux pour les enfants et d’un espace de street workout (musculation de rue) ».

Les travaux du pôle gare débuteront finalement en septembre. « Le réaménagement de la place du Général-de-Gaulle fera la part belle aux piétons. A terme, je souhaite qu’elle devienne un lieu de rencontres, de manifestations, de fêtes, bref un véritable lieu de vie » a assuré Isabelle Recio.

En partenariat avec la Résidence urbaine de France (RUF), la municipalité planche sur la création d’une résidence intergénérationnelle sur les anciens terrains Navatte, près de la Marne.

Trop vétuste, la halle du marché sera détruite cette année. Les commerçant seront installés avenue Jean-Jaurès et le maire promet l’inauguration du nouveau marché de rue pour septembre.

Vers une augmentation des impôts locaux ?

L'élue a rappelé que tous les investissements se faisaient malgré un budget serré, avec la baisse des dotations de l’Etat, soit 1,5 million d’euros de recettes en moins sur cinq ans pour Vaires, et la disparition de la taxe d’habitation en 2018. « Si nous augmentons les impôts cette année, je tiens à ce que cette augmentation puisse avoir un effet visible sur votre cadre de vie » a-t-elle prévenu.

Distinctions honorifiques

Jean-Pierre Noyelle, ancien maire de Vaires-sur-Marne (2008-2017), et Philippe Refort, président de l’US Vaires gymnastique, ont reçu la médaille d’honneur de la Ville.

C’était la première cérémonie des vœux pour Isabelle Recio, qui avait élue maire en juin dernier, à la suite du départ de Jean-Pierre Noyelles.

 

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top