Thorigny-sur-Marne ► Le ministre de l'Education nationale visite les ateliers du lycée Perdonnet

[vidéo]

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est rendu aux classes-ateliers du lycée Auguste-Perdonnet à Thorigny-sur-Marne, vendredi 16 février, pour mieux préparer la réforme des filières professionnelles qu'il présentera au printemps.

Le ministre de l'Education nationale a rencontré les élèves et les professeurs en menuiserie et en chaudronnerie du lycée professionnel, guidé par le proviseur de l'établissement, Alain Michel. Malgré un programme serré, Jean-Michel Blanquer a visiblement voulu montrer son attachement aux filières proposées par l'établissement en prenant le temps d'échanger avec les élèves et leurs enseignants.

Dans l'atelier chaudronnerie, Lassad Zribi, professeur de génie industriel, a  longuement discuté avec le ministre. Il indique : "Je lui ai fait part des décalages qui peuvent exister entre ce que les élèves apprennent et ce qu'on leur demande dans les entreprises. Les patrons veulent des apprentis prêts et opérationnels". Dans l'atelier menuiserie, Jesse, en Terminale a montré ce qu'il savait faire : des meubles en bois.

Le ministre a d'ailleurs reçu en cadeaux des objets fabriqués par les lycéens : un damier en bois et une plaque d'acier sculptée.

Rapport sur l'attractivité des filières pro

La visite ministérielle permettra de faire les derniers ajustements au rapport sur la transformation et l'attractivité des filières professionnelles que doit rédiger le député des Hauts-de-Seine, Céline Calvez, et le chef étoilé, Régis Marcon, qui avaient également fait le déplacement à Thorigny. Les rapporteurs du document, qui ont suivi le ministre lors de son tour des établis, présenteront leurs propositions dans les prochains jours.

Serrant des mains, posant des questions, félicitant un à un les élèves pour leur "remarquable travail", Jean-Michel Blanquer a salué "le dynamisme et l'attractivité" du lycée et des filières encore , selon lui, "injustement mal considéré". Le "premier prof de France",  qui a été recteur de l'académie de Créteil il y a dix ans, a insisté sur l'importance de l'orientation : "Il faut que l'élève aille dans le professionnel parce qu'il en a envie, pas par défaut".

Le lycée Auguste-Perdonnet forme cinq cents élèves de CAP et de Bac pro dans les filières industrielles et tertiaires.

 
 
 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°45 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top
X

Copie interdite

La copie est interdite. L’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.