Lagny-sur-Marne ► Stationnement : la municipalité veut limiter les voitures en centre-ville

Le stationnement reste problématique à Lagny-sur-Marne. Si la municipalité maintient les vingt minutes de stationnement gratuit en centre-ville, elle veut toutefois en limiter l’engorgement.

A la suite de la mise en place au 1er janvier de la réforme sur la dépénalisation du stationnement voulue par la loi Maptam (Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles), la mairie a décidé de maintenir les vingt minutes de stationnement gratuit par jour et par véhicule. La réforme a obligé la ville à changer l’ensemble de ses horodateurs, permettant désormais le paiement par internet et par carte bancaire.

Dépasser deux heures peut coûter jusqu'à 35 euros

Après l’utilisation des 20 premières minutes gratuites, les pas tarifaires sont les suivants :

  • trente minutes : 0,20 euro,
  • quarante minutes  : 0,40 euro,
  • cinquante : 0,60 euro
  • jusqu’à 2 euros pour deux heures de stationnement.

Au-delà, le tarif passe à 17 euros (2 h 15) puis à 35 euros (2 h 30). Antonio Pinto Da Costa Oliveira, conseiller municipal délégué à la circulation et au stationnement, complète : « En cas de défaut de paiement du stationnement, le FPS (Forfait post-stationnement) sera fixé à 35 euros pour une durée dépassant 2 heures et ne pourra excéder 2 h 30 de stationnement ». Le stationnement sera sous la surveillance de la police municipale. Il n’y aura pas de FPS minoré en cas de paiement par le contrevenant dans les cinq jours suivant l’infraction.

Un problème récurrent

Pour le maire, Jean-Paul Michel, le stationnement à Lagny est un « sujet prégnant ». Il déclare : « Ce ne sont pas seulement les habitants qui prennent les places et c’est pour cela que l’on a augmenté de 30 % le parking des Tanneurs. C’est aussi pour cela que l’on a créé un parking pour les commerçants, d’une capacité de près de cent places ». Il rappelle qu'il y a" des parkings clos à l'extérieur de la ville, avec une heure gratuite, ainsi que des zones réglementées à disque".

"Vingt minutes gratuites par jour, ce n'est pas suffisant"

Maire Saillier, élue d’opposition de Lead (Lagny ensemble aujourd’hui et demain), a proposé que les automobilistes puissent stationner gratuitement deux fois 30 minutes par demi journée. Il explique : « On a rarement le temps en 20 minutes de faire ses courses en centre-ville ». Jacques-Edouard Grée, également élu de Lead, regrette que l’on ne s’intéresse pas plus à la place Foch. Il interroge : « Pourquoi ne pas transformer la place Foch pour en faire un parking souterrain ou en étage ? Pourquoi ne pas profiter du réaménagement du site Saint-Jean (ex-centre hospitalier) pour y créer, même à titre provisoire, quelques places près de l'ancienne école d'infirmières, et cela sans aucun investissement ».

« Je ne veux plus de voitures ventouses »

Le maire n’est pas favorable aux propositions. « Il n’y a pas de solution miracle. Il y a aussi une politique de stationnement, qui vient d’être sensiblement modifiée au 1er janvier avec de nouveaux outils, un nouveau délégataire, de nouvelles missions pour la police municipale. Notre objectif est de supprimer les voitures ventouses qui ne bougent pas durant plus de sept jours". La municipalité se donne un an pour mettre en place en œuvre l'opération.

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.