Meaux ► Gala de boxe thaï : une première ceinture mondiale moins de 64 kilos avec le Tek boxing gym

[Vidéo]

Le gymnase Tauziet de Meaux, agencé pour l’occasion avec un ring de boxe, a accueilli la première compétition mondiale Tek Fight - 64 kg, samedi 3 mars. Le gala de boxe thaï a opposé Meldois et extérieur, ainsi qu'en clou de soirée, Mohamed Galaoui au Vietnamien Orono. 

Vendredi 2 février a eu lieu la pesée et les inscriptions administratives à la salle de sports Tek boxing gym avec le soutien des supporteurs déjà ... Chaque boxeur s'est retrouvé face à son opposant qu’il affronterait sur le ring le lendemain. La première rencontre a permis de prendre la température ou de monter la pression tout en gardant une bonne entente.

Mohamed Galaoui rappelle l’esprit de la rencontre : "Il est préférable de perdre face à un champion que de gagner contre un plus faible". Son opposant, Orono, rétorque tout en souriant que "Galaoui finira dans une boîte".

L’organisateur, le club de TEK Boxing GYM  Meaux, son entraîneur et le boxeur Mohamed Galaoui ont promis une soirée forte en émotion et en force, qui a eu lieu  samedi 3 février. Les passionnés de boxe et les supporters sont venus pour assister aux rencontres et “soutenir la famille” comme le souligne Sami Ayari, grand supporter de Mohamed Galaoui.

Les boxeurs, quant à eux, sont arrivés sur place dans l’après-midi pour se préparer et ont répondu aux questions de Magjournal.

Nahed Bargaoui boxeur - 71 kilos - explique : « Un bon boxeur, c’est une personne qui a envie et qui ne lâche rien jusqu’au bout ».

C'est également un sport qui commence dès le jeune âge. Romain Falandri, boxeur - 90 kilos - souligne : "Etre boxeur c’est aussi une histoire de famille..." Le fils de boxeur a grandi "à la salle" et se retrouver professionnel est pour lui la suite logique.

Au programme, onze rencontres 

Onze combats avec huit combattants professionnels, trois amateurs et une rencontre féminine se sont déroulés sur le ring en rounds d'une minute trente où la technique et la force étaient utilisées pour gagner. Les points sont attribués par le juge en fonction de la précision, de la puissance, des dommages engendrés par coups de poing, de pied de coude et de genou, de l'habileté défensive ou bien la combativité. Les possibilités d'emporter le match sont donc de battre l’adversaire soit au score soit au KO.

Le premier match a opposé Moussine, 15 ans, ancien champion de boxe venu de Paris, contre Yannis, boxeur du Tek boxing club de Meaux. La soirée s'est terminée par la rencontre opposant Mohamed Galaoui et Orono. Mohamed Galaoui a remporté la première ceinture mondiale Tek Fight - 64 kg.

Les résultats :
-60kg : Julien Come vs Frederic Manach Vainqueur : Julien Come par KO1

-90kg : Romain Falendry vs Mounir Bounouhni Vainqueur : Romain Falendry aux points

-75kg : Jimmy Iftène vs Geoffrey Charlesège Vainqueur : Geoffrey Charlesège par arrêt de l’arbitre

-67kg : Foued Djebari vs David Pinto Match nul

-62kg : Maurine Atef vs Nora Cornolle Vainqueur : Maurine Atef aux points

-78kg : Demi final championnat de France pro Zakaria El Watani vs Lies Labssi Vainqueur : Lies Labsi aux points

Pro Muaythai
-65kg : Anouar Elkarkouri vs Guillaume Pascal (3×3 mn) Vainqueur : Anouar Elkarkouri aux points

-56kg : Daren Rolland vs Akram Hamidi (5×3 mn) Vainqueur : Daren Rolland aux points

-64kg . 5×3 mn : Mohamed Galaoui (France) vs Orono (Thailande) Vainqueur : Mohamed Galaoui par KO2

 

 
 

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°50 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top