Imprimer cette page

Courtry ► La Ville va investir 1,5 million d’euro en 2018

Le conseil municipal de Courtry s'est réuni, lundi 26 mars, pour le vote du budget et des taxes fiscales. La municipalité veut « maintenir le cap » et a décidé d’injecter cette année 1,50 million d’euros dans des travaux et dépenses d’équipement.

Parmi les projets, figurent le réaménagement de l’espace Robert-Jacobsen, avec l’installation de gradins et l’amélioration de la sonorisation (260 000 euros), la réhabilitation des voiries et trottoirs (500 000 euros) de la rue des Platanes,  de l’avenue de Linas, de la route de Montfermeil et la poursuite de la réfection des allées du cimetière.

Sont également prévus la réfection du sol du gymnase de la Dhuys (100 000 euros) et le passage en éclairage led du gymnase Pierre-Graff (60 000 euros), la réhabilitation du parcours de santé du parc Lucie et Raymond-Aubrac (25 000 euros), l’enfouissement de réseaux (100 000 euros), l’installation de panneaux d’information lumineux (45 000 euros).

Vidéo-protection, travaux dans les écoles

La vidéo-protection se poursuit, avec le déploiement de caméras supplémentaires (100 000 euros) dans l'avenue du Général-Leclerc, au rond-point de l’avenue Pasteur, dans les secteurs Clisson et Gaudrin. Un ascenseur sera aménagé à la mairie pour les personnes à mobilité réduite (155 000 euros) et la Ville continuera d’installer des tableaux numériques dans les écoles élémentaires (31 500 euros). Certaines d’entre elles seront remises aux normes, dont la cour de l’école maternelle Georges-Brassens, ainsi que le revêtement des sols de l’accueil de loisirs Jacques-Brel (50 000 euros). La modification du système électrique et du chauffage de l’église Saint-Médard est budgétée à hauteur de 50 000 euros. « Nous n’aurons par recours à l’emprunt cette année, l’autofinancement nous permettant d’équilibrer la section d’investissement » a précisé le maire, Xavier Vanderbise.

Les cinq conseillers d’opposition PS se sont abstenus de voter le budget. « La plupart des projets rentrent dans l’aménagement de la ville et nous étions contre les caméras » a précisé Luc Monti. De même, Jean-Luc Pilard a précisé qu'ils voteraient contre le projet de création d'une maison des seniors par restructuration de l'ancienne école du bourg, située 5 rue du Général-de-Gaulle.

En revanche, Grégory Jurado, conseiller d’opposition FI, a voté pour. « Je continuerai à apporter une importance énorme à ce que l’on ne cherche pas à faire des économies de bouts de chandelle et que l’on maintienne une véritable qualité autour des services publics communaux. Heureusement, aujourd’hui, on est revenu à quelque chose d’acceptable » a-t-il précisé.

Pas d’augmentation de la fiscalité

« Il n’y aura pas d’augmentation des impôts locaux » a précisé Catherine Marty, adjointe au maire chargée des finances. En 2018, les taux restent donc inchangés, soit 20,26 % pour la taxe d’habitation, 28,98 % pour le foncier bâti et 62,76 % pour le foncier non bâti. La décision a recueilli l’unanimité des suffrages.

Les élus ont également voté, toujours à l’unanimité, le montant global des subventions à verser aux associations locales, soit 181 661 euros répartis sur dix-neuf associations.

Le prochain conseil aura lieu lundi 28 mai, à 20 h 30.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="78435,78436,78438"]

Publié dansVie locale