Saint-Soupplets ► Patricia, la coiffeuse et la plus ancienne commerçante, prend sa retraite : portrait brossé

[Vidéo]

Patricia Gossoin, dont le salon de coiffure est situé dans la rue du Général-Maunoury à Saint-Soupplets, en face du presbytère, a donné ses derniers coups de brosse, vendredi 30 mars. La plus ancienne commerçante en activité de la ville part à la retraite après 32 ans de pratique.

Patricia, émue, se rappelle avec précision : "J'ai ouvert le salon, le 13 mai 1986, derrière la ferme. Il n'y avait pas de lotissement, mais des vaches et des cochons. Mauricette, qui tenait la mercerie, m'avait incitée à prendre le local libre pour m'installer. A l'époque, il manquait de coiffeurs dans la commune".

Ses fidèles clientes jusqu'au dernier jour

Vendredi, pour son dernier jour au salon, trois générations d'une même famille sont venues se faire coiffer. Mauricette, l'ancienne mercière, précédée par sa fille et sa petite-fille, a été la dernière cliente. Les souvenirs ont été la principale source de discussion. La fille de Mauricette, qui s'appelle aussi Patricia, se souvient des bons moments : "Patricia m'a coiffée pour mon mariage en 1987, ça ne s'oublie pas ! " 

Et maintenant ?

Patricia va pouvoir profiter un peu plus de ses enfants et petits-enfants. Elle compte aussi développer ses connaissances dans le bien-être, comme le reiki. Elle continuera aussi à peindre. "C'est une autre vie qui commence pour toi, et elle va être aussi riche que la précédente" lui dit Christelle, une cliente, venue lui dire "au revoir" avec ses enfants.

Les bras chargés de fleurs offertes par ses clients, Patricia a terminé sa dernière journée. Elle laisse son salon à Catherine en disant : "Je ne l'aurais pas laissé dans les mains de n'importe qui. Je lui souhaite de bons moments comme j'en ai connus ici."

Le départ d'une enfant du pays

Patricia Gossoin est une enfant du pays. Elle fait partie d'une des plus anciennes familles de Saint-Soupplets. "La famille venait chez moi. J'ai coiffé mes oncles et tantes, leurs enfants et leurs petits-enfants aussi". Elle se souvient aussi d'avoir coiffé Claude Maurice, ancien maire de la commune.

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top