Othis ► Challenge Leymirégie : le maire a remis le bouclier symbolique aux vainqueurs du tournoi

[Galerie photo]

Le maire d'Othis, Bernard Corneille, a remis le bouclier des vainqueurs à l'équipe seniors de rugby de Bobigny (Seine-Saint-Denis), samedi 16 juin. Le traditionnel tournoi amical, le challenge Leymirégie, a rassemblé une multitude de joueurs sur le stade Marc-Fayot.

L'équipe de Bobigny a gagné le bouclier, samedi ; non pas celui de Brennus que tous les rugbymans rêvent de toucher du doigt, mais celui, symbolique, du challenge Leymirégie, en souvenir d'un ancien dirigeant du club othissois, décédé.

Le maire, Bernard Corneille indique : "Le tournoi permet de faire jouer toutes les équipes de l'école de rugby et celles d'autres villes, comme Crépy-en-Valois, Senlis... Les gens s'amusent, ça joue dans tous les sens et il y a des gosses de partout. C'est vraiment un tournoi amical et ça finit par un repas où tout le monde se retrouve, dans l'esprit du rugby. Le bouclier, nous l'avons donné, comme chaque année, à l'équipe seniors qui a gagné et qui a joué le plus beau match". 

Huit équipes étaient en lice, samedi. A l'issue du tournoi, le club d'Othis était bien représenté sur le podium des vainqueurs. Les cadets et juniors du club omnisports rugby d'Othis ont respectivement fini troisième et second du tournoi. La victoire est revenue, comme les deux années précédentes, aux "Soiffards seven" du club de Bobigny. Christian Domenc, troisième adjoint délégué à la vie associative et aux sports, déclare : « Le tournoi de rugby à cinq existe depuis dix ans. L'activité change du rugby à XV, c'est aussi du partage et des rencontres. Le tournoi permet de passer du temps avec les autres, de s'intégrer ».

Une journée dédiée au rugby

Le programme de la journée était chargé. Le président du club, Sébastien Dhom, l'atteste : « Une cinquantaine d'enfants nouveaux sont venus s'essayer au rugby. Les festivités ont continué par un repas ». Les adultes ont ensuite pris le relais à 13 h 30 où l'équipe d'Othis affrontait celle de Crépy-en-Valois (Oise). Sébastien Dhom poursuit : « C'était festif. Dans ce genre de projet, on fait abstraction du score, c'est juste pour l'exhibition ». Après la remise du prix, un apéritif a été offert. Pendant que certains enfants étaient concentrés sur le rugby, d'autres ont préféré enlever le maillot et profiter du ventriglisse long de 10 mètres. Dès 20 h 30, tout le monde s'est retrouvé jusque tard dans la nuit autour de Thierry, champion de France de barbecue et ancien licencié du club de rugby d'Othis.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top