Pays de Meaux ► Renouvellement urbain : les maires ont peur de perdre la main

Les maires de la communauté d'agglomération du Pays de Meaux (CAPM) ont exprimé leurs inquiétudes face au projet de loi Evolution du logement et aménagement numérique (Elan), vendredi 15 juin.

Les élus du conseil communautaire ont voté pour la mise en œuvre du nouveau programme national de renouvellement urbain pour le quartier de Beauval, à Meaux, et les maires ont profité du débat pour faire entendre leurs craintes sur "la perte probable de leur compétence dans le domaine de la construction des logements sociaux". Jean-François Copé, le président de l'agglomération, résume : "Tout est fait au niveau de l'Etat pour étrangler les maires". Son vice-président, maire de Nanteuil-lès-Meaux,  Régis Sarazin,  déclare : "Avec la loi Elan, les maires ne seront plus acteurs. On va nous obliger à construire avec un pistolet sur la tempe".

Perte de la compétence d'attribution des municipalités

Le projet de loi Elan, présenté en conseil des ministres mercredi 4 avril, prévoit un regroupement des organismes HLM afin de "faciliter les mobilités des habitants". Une commission devra étudier tous les six ans les situations familiales et professionnelles des locataires pour adapter la taille des logements. Les maires pourraient se voir enlever une partie de leur compétence au profit des communautés d'agglomération. Un système de cotation des demandes devra être mis en place dans les grandes agglomérations. Chaque EPCI définira ses critères de priorité.

Le texte devrait être discuté au parlement durant l'été. Jean-François Parigi, le député de la sixième circonscription, qui a donné une conférence de presse ce matin, observe : "Depuis la loi Solidarité et rénovation urbaine (SRU), plus les choses avancent, plus les villes perdent la main".

Le nouveau programme de renouvellement urbain voté par l'agglomération, vendredi 15 juin, entérine la démolition des sept dernières tours de Beauval. Jean-François Copé indique : "Nous voulons transformer le quartier avec des immeubles à taille humaine dans lesquels seront créés du lien social". Le projet de territoire s'articule autour de l'emploi, la mobilité et le cadre de vie, à l'échelle de l'ensemble du Pays de Meaux.

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top