Saint-Soupplets ► Les associations de reconstitution historique ont fait revivre la Grande Guerre

[Vidéo]

Le stade de Saint-Soupplets, samedi 22 et dimanche 23 septembre, a été le lieu de rendez-vous de plusieurs associations pour les commémorations de la guerre 14-18. Les reconstitutions qui rappelaient les premiers coups de canon de la bataille de la Marne, ont ému les visiteurs.

Mille deux-cent personnes ont déambulé dans le campement soigneusement préparé par les associations Scènes et Marne 1914, Les poilus d'Ile-de-France, 51st Highland Division Memorial, APM, La Baïonnette, Mémoires de poilus, dont les membres avaient revêtu les uniformes de l'époque pour transmettre l'histoire. Jacques Lampernesse , reconstituteur sulpicien et co-organisateur de la manifestation avec la municipalité, explique : "Voilà près d'un an et demi que nous avons envisagé le projet et aujourd'hui on y est arrivé. J'ai la chance d'avoir de nombreux contacts dans les associations et, avec l'aide de la mairie, la commémoration à Saint-Soupplets a pu se réaliser".

Des animations pendant deux jours

Des bénévoles de la commune se trouvaient à l'entrée du stade pour informer et diriger les visiteurs vers les différentes présentations, comme le campement, le musée éphémère, la Grande Guerre en chansons, ou bien encore les reconstitutions. Christine, de Gesvres-le-Chapitre, était à l'accueil et indique : "Il m'a paru naturel d'assister et de pouvoir renseigner les visiteurs sur une période de l'histoire que nous ne devons pas oublier".

Les reconstitutions ont eu lieu samedi et dimanche. Des avions ont survolé le stade. Les enfants, et même leurs parents, heureux de voir les aviateurs leur faire signe, répondaient en agitant leur bras.

Puis, le son des canons et des tirs des mitrailleuses mêlés à celui de la cornemuse a résonné pendant trente  minutes, accompagnant la bataille. Et si les Allemands ont été vaincus lors de la reconstitution de samedi, la paix et le cessez-le-feu était  de rigueur dimanche pour célébrer la fin de la guerre.

Didier Coste , bénévole au musée de la Grande Guerre à Meaux, portant l'uniforme allemand, explique : "Il faut des uniformes allemands pour que les reconstitutions se fassent. Nous apportons un complément aux musées et aux livres en donnant vie aux uniformes".

Un défilé mené par les Écossais

Dimanche matin, un défilé comprenant des soldats écossais, des poilus, des véhicules d'époque, a emprunté les rues de Saint-Soupplets, avec des arrêts devant la plaque du Général Maunoury, ou encore devant la maison de retraite, avant de rejoindre la mairie où la Marseillaise a retenti, chantée par les enfants de l'école élémentaire Henri-Caroly. Les enfants tenaient dans leurs mains des coquelicots en papier qu'ils avaient confectionnés pour les déposer au monument aux morts. Christine Delavaquerie, adjointe aux affaires culturelles de la mairie, explique : "Les coquelicots étaient les seules fleurs à pousser sur les champs de bataille, voilà pourquoi il en fallait aujourd'hui".

Le maire, Stéphane Devauchelle, a souligné le travail de l'équipe enseignante qui, depuis un an, a préparé  l'événement : "Les enfants de CM1 et CM2 ont écrit des lettres en se mettant à  la place des soldats. Vous pourrez en entendre certaines aujourd'hui, diffusées par haut-parleur... J'avais promis que les cérémonies ne coûteraient rien à la collectivité. Grâce aux différents sponsors, la promesse a été respectée".

Le préfet, Béatrice Abollivier, qui assistait à l'événement, a déclaré : "La Seine-et-Marne était en première ligne des combats et elle en garde des cicatrices. Les blessures sont plus particulièrement perçues là où a commencé la bataille de la Marne. Un siècle ne saurait effacer la dette que nous avons envers les morts de la Grande Guerre. Le devoir de mémoire est le plus bel hommage que nous leur rendons".

Anthony, 20 ans, est reparti de la cérémonie en gardant en mémoire les paroles du préfet : "Elles m'ont parlé et touché. Il ne faut pas oublier".

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.