Crégy-lès-Meaux ► Municipales 2020 : le candidat Yann Richelet veut « créer du lien » avec les habitants

Crégy-lès-Meaux ► Municipales 2020 : le candidat Yann Richelet veut  « créer du lien » avec les habitants

 

Yann Richelet se présente aux prochaines élections municipales pour, selon ses propres mots, « créer du lien » entre la population et la municipalité. L’ancien adjoint au maire a tracé, mardi 7 mai, ses principaux thèmes de campagne.

Yann Richelet a décidé de se déclarer le premier et a commencé à constituer son équipe pour l’élection municipale qui aura lieu en mars 2020. Son programme est en cours d’élaboration. On sait déjà qu'il tournera autour de trois principaux axes : la solidarité, la communication et l’urbanisme.

Des propositions qui permettront de rétablir des relations de confiance entre les habitants et les services publics.

Yann Richelet précise : « Je souhaite que l’action des associations soit davantage reconnue en mettant en place des innovations en matière de gestion. Je veux aussi encourager les initiatives communes ». Le candidat a constaté que les services quotidiens se sont de plus en plus éloignés des citoyens : « Il faut adapter la dématérialisation des démarches aux personnes âgées. Je veux pour cela m’appuyer sur le tissu associatif. Je souhaite également créer une permanence juridique avec des professionnels du droit ».

L’ancien adjoint au maire, chargé de la communication jusqu’en 2014, fait remarquer que le site internet de la ville n’a pas évolué depuis dix ans : « Il faudra le moderniser, le rendre plus réactif ». L’écoute « active » et le devoir de résultat sont ses crédos. Il déclare : « Le rendez-vous avec le maire ne doit pas seulement avoir lieu tous les six ans. Il faut plus de démocratie participative ».

En matière d’urbanisme, Yann Richelet plaide pour des constructions plus raisonnées : « Il faut des services adaptés autour des nouveaux logements, sinon on risque de créer des frustations ». Pour y arriver, Yann Richelet veut renforcer les partenariats avec les autres communes du Pays de Meaux. Il regrette : « Il n’y a pas un kilomètre de piste cyclable à Crégy alors que Jean-François Copé, le maire de Meaux, a lancé son plan vélo ».

Yann Richelet n’est pas seulement sévère avec le bilan de son « ancien ami » Gérard Chomont, le maire de Crégy, il critique également ses choix politiques : « Il s’est perdu ». Ancien membre du Parti socialiste (PS), le maire a soutenu Emmanuel Macron lors des élections municipales avant de s’en démarquer. Yann Richelet, qui n'a pas renouvelé son adhésion au PS, précise que sa liste sera « sans étiquette ».

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/06/2019

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top