Le Mesnil-Amelot ► Aux vœux du maire : les acteurs locaux ont été applaudis [Diaporama]

Le Mesnil-Amelot ► Aux vœux du maire : les acteurs locaux ont été applaudis [Diaporama]

 

La cérémonie des vœux était l'occasion pour réunir les acteurs locaux qui œuvrent sur la commune. Aux voeux du maire du Mesnil-Amelot qui ont eu lieu vendredi 10 janvier à la salle des fêtes, ils ont été félicités et applaudis longuement.

 

 
Les bénévoles des associations, le personnel de la mairie, les élus : ils ont tous eu leur beau moment de gloire et de forts applaudissements lors de la traditionnelle cérémonie des voeux. Le premier magistrat, Alain Aubry, les a longuement félicités et remerciés en citant : « ceux qui, par leur investissement au quotidien, font vivre le village ». Il a également demandé qu’on applaudisse les élus et tous les acteurs qui oeuvrent à ses côtés. L’élu a également rappelé l’importance d’aller voter et son attachement à la démocratie.
 
Villeparisis octobre rose du 21 sept au 19 octobre
 
 
A l'approche des élections municipales, le maire, Alain Aubry, a rappelé qu’il était tenu par la loi électorale. Il explique : « Il est de tradition, au cours de la cérémonie des voeux, de présenter le bilan des actions menées à bien par la municipalité, pendant l’année écoulée ainsi quelles orientations et les grands projets qui seront mis en oeuvre pour l’année à venir et au delà, mais cette année, cela n’est pas possible, les élections étant proches. » 
 
Le Mesnil-Amelot, ville de solidarité
Alain Aubry a profité de l’occasion pour parler de la commune. Il souligne : « Je vous parlerai tout de même du Mesnil-Amelot, cette commune où il fait bon vivre, grandir et travailler, cette commune qui, par son esprit fait de solidarité et de convivialité, sait rassembler au-delà des différences ». 
Alain Aubry a affirmé que « pour assurer le bon fonctionnement de la commune, l’activité journalière est intense pour les élus et surtout pour le personnel communal » et il a cité Jean d’Ormesson qui disait : « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde ». Pour conclure, le maire a terminé son discours par l’écoute du dernier titre de Jean-Louis Aubert intitulé "Bien sûr" et qu’il a dédicacé personnellement à son épouse Françoise.
 
 
 
 

 

Dernière modification le jeudi, 23/01/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top