Meaux ► Municipales : André Moukhine-Fortier mise sur la proximité 

Meaux ► Municipales : André Moukhine-Fortier mise sur la proximité 

André Moukhine-Fortier s'est déclaré comme le candidat de la proximité et l’antithèse de Jean-François Copé, le maire sortant de Meaux, lors de la présentation de ses colistiers et de son programme, mercredi 22 janvier.  

André Moukhine-Fortier espère jouer la carte de la proximité pour battre le maire sortant. Il a ainsi résumé la confrontation comme celle de « Jean-François de Paris » contre « André de Meaux », une manière de critiquer le fait que Jean-François Copé n’habite pas à Meaux mais à Paris. André Moukhine-Fortier déclare : « Contrairement à mon adversaire principal, j’habite à Meaux, je vis à Meaux. Ça me semble naturel pour un maire. Je me suis engagé dans la vie publique en 1985 aux côtés du docteur Pierre Quillet, une figure meldoise du gaullisme social, humain et de proximité. J’ai été candidat sur la liste de mon ami Guy Drut, en 1989 à Meaux. »  

Pour concrétiser cette volonté de proximité, la tête de liste souhaite créer des conseils municipaux de quartier : « Ils seront placés sous l’autorité d’un adjoint au maire et y siègeront pour moitié des élus et pour moitié des habitants. On pourra leur allouer un budget. »

André Moukhine-Fortier présente une liste « sans étiquette » et « tous habitants à Meaux ». Il explique :« Je ne représente aucun parti parce que je veux rassembler le plus largement possible. » Parmi ses colistiers, on trouve Franck Bouvrain, conseiller municipal en 2014 sur la liste de Jean-François Copé, « le seul qui a eu le courage de lever le tabou de la non-domiciliation du maire à Meaux », Suzanne Vallin, la fille d'un aviateur de la Première Guerre mondiale, et Danielle Barennes, fille de Paul Barennes, le maire de Meaux à la Libération. 

Deux responsables de la République en Marche, Florent Ermenault et Franchel Bikoumou, et Valentine Rousseau, de l’association M comme Meaux, figurent aussi sur la liste.

Environnement

La protection de l’environnement est le fil conducteur du programme d’André Moukhine-Fortier qui rappelle qu'elle est un combat de longue durée. Il insiste : « J’ai créé l’association Meaux-Environnement il y a vingt-six ans. Ce sont des questions qui sont primordiales, que l’on doit intégrer à tous les projets et toutes les réflexions. Il ne s’agit passeulement de se réveiller à la veille d’une élection et de planter une centaine d’arbres ». Le candidat propose de « stopper le bétonnage » qu’il estime excessif : « Nous aurons une discussion avec les promoteurs afin que chaque projet soit respectueux de l’environnement ». Le premier adjoint sera chargé de l’environnement, de l’urbanisme et du patrimoine. 

Une seconde maison municipale de retraite

"Pour les seniors, la maison Terfaux, située près du canal Cornillon, est la seule maison municipale de retraite à loyer modéré. Elle a été construite en 1970. Depuis, rien n'a été fait à l'exception de maisons de retraite privées dont le loyer n'est  malheureusement pas accessible à bon nombre de seniors meldois qui sont contraints de s'exiler dans l'Oise, l'Aisne, la Marne, l'Yonne où les loyers sont moins élevés. Il faudra construite une seconde maison municipale de retraite à proximité du centre-ville"

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 28/01/2020

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.