Où trouver la version papier

Présentation1 1

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Gouvernes ► La petite salle des catéchismes va pouvoir être restaurée

Gouvernes ► La petite salle des catéchismes va pouvoir être restaurée

La commune de Gouvernes a signé, mardi 4 février, avec la Fondation du patrimoine, une convention en vue de la restauration de la petite salle des catéchismes.

Philippe Degremont, premier adjoint représentant Jean Tassin, le maire de la commune, empêché pour raisons de santé, a signé avec Jean-Pierre Thoretton, délégué départemental adjoint de la Fondation du patrimoine, une convention pour le financement des travaux de la petite salle des catéchismes. La convention permettra de recueillir des dons des particuliers et des entreprises, avec une déduction fiscale à la clé.

Philippe Degremont rapporte les paroles de Jean Tassin : « Tu diras bien qu’il est indispensable de remettre en état la charpente et la toiture avant de s’intéresser aux peintures. » L’ensemble des travaux est estimé à 183 700 euros et l’objectif de la collecte de dons est de 40 000 euros. Le début des travaux est prévu pour 2021 et ils devraient durer deux ans. Ils seront conduits sous la maîtrise d’œuvre de Suzana Guénego, architecte du patrimoine.

La dernière utilisation de la petite salle remonte à 2005, pour la scolarisation des gens du voyage.

Les locaux sont attenants au flanc nord de l’église Saint-Germain de Gouvernes. Elle a été construite entre 1860 et 1880 et servait d’abord de chapelle, de façon à pouvoir dire les messes au chaud grâce à son poêle à bois, puis des cours de catéchisme y ont été donnés.

Elle est remarquable par sa décoration intérieure qui a été réalisée par le chanoine Jouy, alors qu’il était professeur de dessin au pensionnat Saint Laurent entre 1869 et 1879. Il a réalisé deux fresques sur les murs nord et est, et une toile qui ornait le mur sud. Celle-ci a été soigneusement mise à l’abri pour des raisons de sécurité.

Jean Tassin a commencé les démarches qui ont abouti à l’inscription aux monuments historiques en novembre 2009, justifiée d’une part par le fait que le chanoine Jouy peut être considéré comme un des meilleurs représentants de la peinture religieuse de la fin du XIXe siècle et parce que l’ensemble réalisé à Gouvernes est un des rares témoins subsistant de son œuvre abondante. L'adjoint au maire souligne : "Il a en effet réalisé des peintures dans la chapelle du pensionnat Saint-Laurent, dans les églises de Carnetin, Dampmart, Thorigny, au petit séminaire de Meaux, à Varreddes, Lizy-sur-Ourcq, Rebais et également dans d’autres édifices religieux en France, mais les fresques ont été le plus souvent recouvertes de peinture blanche, emportées par la tendance moderniste des années soixante."

La fondation du patrimoine est déjà intervenue à Gouvernes pour aider à la restauration du lavoir.

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 14/02/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.