Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Dammartin-en-Goële ► Municipales et affichage : des équipes plus pressées que d'autres

Dammartin-en-Goële ► Municipales et affichage : des équipes plus pressées que d'autres

 

La campagne officielle démarre sur les chapeaux de roue à Dammartin-en-Goële. Aujourd'hui, samedi 29 février, deux des challengers, Stéphane Jabut et Jean-Pierre Matéo, ont déjà collé leurs affiches sur les panneaux implantés en divers endroits dans la commune.

Ils sont partis ! Les numéros des placements sur les panneaux électoraux ont été tirés au sort et attribués aux listes qui se sont formées. Parmi celles en lice à Dammartin, face au maire sortant, figurent "Réussir ensemble Dammartin-en-Goële", menée par Stéphane Jabut (PS), ancien maire de la ville, et "Ambitions 2020 pour Dammartin", menée par Jean-Pierre Matéo (SE), ancien premier adjoint du maire actuel, Michel Dutruge. Les équipes sont parties des starting-blocks et ont apposé leurs affiches sur les panneaux réglementaires. 

Les habitants ont d'abord découvert celles de Stéphane Jabut, ce matin, puis, dans la journée, l'équipe de Jean-Pierre Matéo a emboîté le pas. 

Sont-ils partis trop tôt ? La réglementation qui concerne la campagne municipale est stricte mais, si elle prévoit un début officiel lundi 2 mars à minuit, c'est-à-dire dans la nuit de dimanche à lundi, les textes ne précisent pas si le cadre comprend l'affichage, du moins rien n'interdirait d'afficher avant le démarrage officiel de la campagne. 

Pour certains candidats, la règle paraît évidente et il serait hors de question de désolidariser l'affichage du début de campagne officielle. Pour d'autres, rien n'interdirait l'affichage aussitôt les numéros de panneaux attribués. 

Stéphane Jabut, contacté par Magjournal, déclare : "On nous a attribué un numéro et nous avons collé nos affiches alors qu'aucun numéro n'était indiqué sur les panneaux. Nous avons respecté l'ordre qui part du numéro zéro."

Thierry Chevalier, responsable de la communication à la mairie, indique de son côté : "L'affiche va de pair avec le début de la campagne officielle et doit respecter les mêmes dates et heures. Coller ses affiches à l'avance est une action qui fait fi des règles. Les services administratifs de la mairie, avec son directeur général, garant du bon déroulement de la campagne, ont appelé Stéphane Jabut pour lui rappeler les règles. Jean-Pierre Matéo a collé trop tôt également."

D'autres panneaux dans des villes de la région ne sont pas non plus tout à fait vierges : devant l'hôtel de ville de Meaux, l'affiche de la liste "Meaux en commun", menée par Jean-François Dirringer, trône, isolée. 

"Le début de la campagne est lundi à partir de minuit et l'affichage est compris dedans" affirme un candidat meldois dont la liste n'a encore rien affiché sur les panneaux officiels. 

La règle est la règle, cependant, deux jours d'avance ne changeront probablement pas grand chose aux résultats des élections. 

 


Samedi 29 février, en début de soirée, à Meaux

 

Le texte édité par la préfecture :

 

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/03/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.