Nanteuil-lès-Meaux ► Le maire et le sous-préfet ont assisté à la rentrée à l'école François-de-Tessan [Vidéo]

Nanteuil-lès-Meaux ► Le maire et le sous-préfet ont assisté à la rentrée à l'école François-de-Tessan [Vidéo]

 

Le maire de Nanteuil-lès-Meaux et le sous-préfet de Meaux ont assisté à la rentrée à l'école François-de-Tessan, mardi 1er septembre. 

Le maire, Régis Sarazin, accompagné du sous-préfet de Meaux, Nicolas Honoré, ont choisi l'école feng-shui François-de-Tessan, inaugurée l'année dernière, pour assister à la rentrée et se faire une idée de l'application du protocole sanitaire lié au coronavirus. 

Il fallait aussi qu'ils s'assurent, aux côtés des enseignants, que tous les élèves avaient leur place dans les classes, et qu'il y avait assez de place pour tout le monde. Après la rentrée, viendra le temps du comptage des élèves dans chaque école de la commune afin de savoir s'il faut ajouter des classes ou pas, à Tessan ainsi qu'à Dolto. 

Roissy manga oct 2020

Les classes que la municipalité, les enseignants et les parents réclamaient l'année dernière été créées : deux à l'école Tessan et une à l'école maternelle Françoise-Dolto. Le maire indique : "Il va maintenant y avoir un comptage sur deux autres sites pour savoir s'il faudra d'autres créations de classe... La rentrée s'est passée au mieux, sans aucun problème."

Les huit cent vingt-deux enfants de la commune ont fait leur rentrée. Rares ont été ceux qui manquaient à l'appel. Tous attendaient le retour à l'école avec impatience et ont remis le pied dans leur école de manière échelonnée, par groupes, certains commançant à 8 h 20, d'autres un quart d'heure ou une heure plus tard.

Deux cent trente élèves sont inscrits à l'école élémentaire Tessan, cent neuf à Bailly avec uniquement des CP/CE1, cent soixante-dix-neuf en élémentaire pour les CE2, CM1 et CM2 et cent soixante-six en maternelle à Oblin, et cent trente-huit en maternelle à Dolto.

Le maire souligne : "Ils passent par des entrée différentes, tout ça afin d'éviter le brassage et la propagation du virus. Tout le monde avait bien le masque, sauf les enfants, bien sûr qui n'en ont pas l'obligation. Par contre, ils ont commencé par passer aux lavabos pour se laver les mains."

Les parents avaient été mis au courant du dispositif de rentrée par l'affichage apposé en amont sur les entrées de écoles ainsi que par les messages transmis par les directeurs. 

 

 

Dernière modification le mardi, 01/09/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top