Thorigny-sur-Marne ► L’ancien maire s'oppose à la remise en circulation de la rue du Moustier

Thorigny-sur-Marne ► L’ancien maire s'oppose à la remise en circulation de la rue du Moustier

L’ancien maire de Thorigny-sur-Marne, Thibaud Guillemet, a relayé, lundi 12 octobre, une pétition d’un collectif « d’organisation et de citoyens » s’opposant à la réouverture à la circulation de la rue du Moustier. 

Thibaud Guillemet s’est associé aux associations de Thorigny qui s’opposent à la décision du conseil municipal assouplissant le plan local d’urbanisme et autorisant l’accès des véhicules à la rue du Moustier. Il déclare : « Le nouveau maire détruit l’âme de notre centre-ville. Hier, fermeture de jeux pour enfants, aujourd’hui l'estrade démontée, demain disparition de la fontaine et de la place au profit des voitures. » 

Les auteurs de la pétition, mise en ligne sur le site change.org, rappellent : « La rue du Moustier est au cœur du centre-ville, à deux pas de la mairie, du centre culturel, des écoles, de l’église, du centre des services sociaux. Après une consultation citoyenne à laquelle avaient participé plus de six cents concitoyens, 8% des électeurs avaient plébiscité la piétonnisation du haut de la rue du Moustier. Celle-ci a été rendue piétonne au premier semestre 2019. »

Thibaud Guillemet précise : « Se fondant sur des positions dogmatiques pro-pétrole d’un autre temps, le maire, légitimé par le soutien de 20% des électeurs lors des dernières élections municipales, a annoncé, lors du conseil municipal du 24 septembre, son souhait de rouvrir au public la rue du Moustier alors qu’il faisait partie de l’équipe municipale qui l'avait rendue piétonne. »

Le maire, Manuel Da Silva, a reçu Magjournal77, jeudi 22 octobre. Il déclare : « Le premier arrêté municipal de fermeture de la rue du Moustier a été pris pour le marché de Noël 2019. Thibault Guillemet m’avait demandé de reprendre l'arrêté pour une fermeture définitive de la rue. J'ai refusé de signer car ça n'avait pas de sens de fermer cinquante mètres de la rue. » 

Manuel Da Silva rejette les affirmations de Thibault Guillemet qui lui reproche de détruire l’âme du centre-ville. Il retourne l’accusation à son prédécesseur qui n’a pas maitrisé l’urbanisation et a modifié le paysage du centre de Thorigny. En tout état de cause, pour la réouverture à la circulation automobile de la rue du Moustier, la fontaine sera déplacée avec l'autorisation du concepteur en un lieu où elle sera visible et protégée la nuit. De plus, la fontaine Saint-Martin, sur la place Leclerc, sera réhabilitée.

L'atteinte à l'environnement est balayée par le maire car, si la municipalité envisage de rendre à la circulation 50 m de la rue du Moustier, elle relève que l'ancienne majorité a créé 150 m de chaussée bitumée dans le parc classé de la Sablière.

Il n'a jamais été question de fermer le parc qui abrite des jeux d'enfants. La grosse balançoire a été enlevée à cause des jeunes qui y venaient jusqu'à deux ou trois heures du matin et dont les nuisances  sonores gênaient fortement les riverains. Elle sera replacée ailleurs. Lorsque la rue sera réouverte, l’estrade sera remontée à un autre endroit. Manuel Da Silva déclare : « On prend notre temps pour faire quelque chose de qualité, pas du rapide en vue des élections. »

Le marché, qui se tenait à l'origine sur la place Leclerc, y retournera pendant les travaux de réouverture de la rue du Moustier et peut-être qu'il y restera. La place Leclerc est assez grande pour accueillir tous les commerçants. Elle est horizontale, alors que la rue du Moustier est en pente, source de difficultés pour installer les étalages. Il est prévu la mise en place de bornes amovibles pour la fermeture temporaire de la rue pour des marchés spécifiques comme le marché de Noël. 

S'agissant de la consultation citoyenne évoquée par Thibault Guillemet, le maire précise qu'elle ne concernait que la rue Gambetta et la place des Marronniers. Il ajoute que, lors des dernières élections municipales, s'il n' a été légitimé que par 20 % des électeurs, son adversaire ne l'a été que par 15 % de ceux-ci.

 

CCI novembre - décembre

 

Dernière modification le vendredi, 23/10/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top