Othis ► [Vidéo] Le maire a défendu son arrêté devant le tribunal, même si la décision était "sans surprise"

Bernard Corneille et Sébastien Dhom devant la mairie, en revenant du tribunal, lundi après-midi Bernard Corneille et Sébastien Dhom devant la mairie, en revenant du tribunal, lundi après-midi

 

L'arrêté pris par le maire d'Othis, en faveur de l'ouverture des commerces de proximité non-essentiels pendant le confinement, a été suspendu par le tribunal administratif, lundi 9 novembre. 

Le maire, Bernard Corneille, et son adjoint aux activités économiques ont défendu, devant le tribunal administratif de Melun, l'arrêté pris samedi 31 octobre. Celui-ci autorisait l'ouverture des commerces non-essentiels de la commune. Sans surprise, l'arrêté "illégal" a été suspendu par le tribunal, malgré les arguments avancés par les deux élus pour justifier "de la nécessité de défendre le commerce local".

Bannière articles 1-2 - Bos du 30 juillet au 2 sept 2022

Bernard Corneille, dès sa sortie du tribunal, a indiqué à Magjournal : "On ne pouvait pas imaginer une autre issue que celle-ci puisque l'arrêté est illégal. Cependant les dispositions du gouvernement sont injustes et inéquitables... Comment expliquer et justifier que restent ouverts les débits de tabac quand devraient fermer les librairies et les fleuristes ? Je comprends que la justice ait émis cet avis mais on peut comprendre que ce que fait le gouvernement est, je le répète, injuste. Où est la justice ? J'ai perdu parce que la justice est supérieure, je le regrette mais je ne m'excuse certainement pas d'avoir pris l'arrêté. Je ne fais pas non plus amende honorable."

Le maire assure qu'il va continuer à soutenir le commerce local et aider, du mieux qu'il peut, les commerces, avec, par exemple, les plateformes informatiques et réseaux sociaux. Il insiste : "On continue à se mobiliser pour nos commerces. Nous avons la volonté de protéger et de promouvoir le commerce othissois. On s'active."

Une nouvelle page Facebook, "Othis aime ses commerces" a vu le jour. Elle est consacrée aux commerces et artisans de la commune.

Lundi, une autre commune seine-et-marnaise passait devant les juges pour les mêmes raisons et le verdict a été le même que pour Othis. 

La page Facebook en cliquant sur l'image : 

 

Bannière articles 3-2 Kinésio du 30 juillet au 28 octobre 2022

 

 

 

Dernière modification le mardi, 10/11/2020

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top