Imprimer cette page

Seine-et-Marne ► [Vidéo] Le député Parigi se bat pour l'amélioration de la ligne P, "la grande oubliée du système"

Seine-et-Marne ► [Vidéo] Le député Parigi se bat pour l'amélioration de la ligne P, "la grande oubliée du système"

Le député Jean-François Parigi a demandé l’arrêt des tests du nouveau plan de circulation de la ligne P. Comme il l'a expliqué vendredi 11 décembre, lors de sa conférence de presse, il se bat pour l'amélioration de la ligne P, "la grande oubliée du système".

 

Jean-François Parigi, député de la sixième circonscription de Seine-et-Marne, s’est adressé la semaine dernière au directeur territorial de Paris-Est SNCF Mobilités pour lui demander de « stopper purement et simplement » les tests actuellement menés sur la circulation de la ligne P.

8.7 - Garage Bos du 23 ot au 19 nov 2021

Le député Les Républicains a indiqué dans une lettre adressée à Nicolas Lecras, directeur territorial de Paris-Est SNCF Mobilités, que les essais menés sur la ligne ferroviaire ne pouvaient pas produire de résultants probants compte tenu de la situation de crise liée au Covid-19. « L’augmentation du télétravail comme le chômage partiel ont diminué l’affluence sur la ligne comme sur le reste du réseau ferroviaire. Je ne souhaite pas que des conclusions hâtives soient tirées à partir de données qui ne reflètent pas la réalité » a-t-il expliqué.

Le nouveau plan de transport de la ligne P attribue deux trains circulant habituellement sur l’axe La-Ferté-Milon à l’axe Château-Thierry. Le député indique : "Je m'oppose à une situation où on déshabillerait Pierre pour habiller Paul. » Il pousse la logique en évoquant le retard que pourrait prendre l’électrification de l’axe La-Ferté-Milon si la branche venait à être moins fréquentée, soulignant que "la ligne P est la dernière à ne pas être entièrement électrifiée en Ile-de-France."

Jean-François Parigi a également fait part de sa crainte que les échéances électorales paralysent les actions menées autour de la ligne P. Sur ce sujet, il entend se rapprocher de la présidente de la Région, Valérie Pécresse, pour que la continuité de l’action publique soit maintenue en parallèle des élections prochaines. "Les conditions de transport sur la ligne P ne sont pas correctes. La SNCF et Ile-de-France Mobilités ne font pas ce qu'il faut. Je sais cependant que Valérie Pécresse a pris conscience que ça devient un vrai problème." 

"Quoiqu’il en soit, si ce plan de transport a pour conséquence de réduire l’offre de mobilité ferroviaire dans le nord Seine-et-Marne, je continuerai à m’y opposer », a ponctué Jean-François Parigi.

 

8 - Abonnement au mensuel du 11 sept au 19 nov 2021

 

Dernière modification le mardi, 15/12/2020

Publié dansVie locale