Dammartin-en-Goële ► Rapport d'orientation budgétaire : majorité et opposition s'affrontent

Dammartin-en-Goële ► Rapport d'orientation budgétaire : majorité et opposition s'affrontent

Le conseil municipal de Dammartin-en-Goële s'est réuni, mercredi 14 avril, à la Villa de Gesvres. La municipalité a présenté le rapport d'orientation budgétaire pour l'année 2021.

Le débat d'orientation budgétaire (ROB)  a été une nouvelle fois le théâtre de discussions vives entre la majorité municipale et l'opposition  Suite à l’inégibilité de Michel Dutruge, Vincent Clavier a été élu maire lors du conseil municipal du 27 mars et a pris officiellement ses fonctions le 9 avril. La situation, ajoutée au fait que, selon la municipalité, "les chiffres nécessaires à l’établissement du rapport ont été communiqués tardivement par les services fiscaux", a entraîné des difficultés d’établissement du rapport d'orientation budgétaire présenté par Jany Dazy, conseillère municipale déléguée aux finances. 

Garage Bos du 1er mai au 31 mai 2021

La majorité a dû faire face à une salve de critiques de la part des oppositions qui reprochent aux ROB "son manque de précision". L’élection récente de Vincent Clavier à la fonction de maire ne constitue pas, selon celles-ci, "une excuse" puisqu’il a été premier adjoint du maire précédent pendant six ans. François Alves, élu d'opposition du groupe « Ambition2020pourDammartin » lui a lancé : « Vous dites présenter ce jour un ROB sans avoir travaillé dessus. » Vincent Clavier a rétorqué : « Le travail a été fait par madame Dazy, déléguée aux finances, et qui l’était déjà sous la mandature précédente.»

Comme pour beaucoup d'autres communes, les recettes de fonctionnement de la commune sont en baisse du fait de la suppression de la taxe d'habitation et de la diminution des dotations de l'État. Les dépenses réelles de fonctionnement sont légèrement en baisse de 1,1%, mais les charges de personnel représentent 62 % de celles-ci, ce qui, selon l'opposition, est trop important pour une ville comme Dammartin pour laquelle elles devraient, en comparaison avec des villes d'une strate équivalente, s'établir aux alentours de 54 %. Le maire a objecté que la baisse des recettes entraînait en contrecoup une augmentation du pourcentage des dépenses, dont celui des charges de personnel.

Par ailleurs, la Ville a contracté un nouvel emprunt dont la destination a été demandée par l'opposition. La majorité n'a pas pu répondre sur le point mais a promis,  comme pour de nombreux autres, de donner les réponses le lendemain. Un deuxième conseil municipal a eu lieu, jeudi, avec, à l'ordre du jour, la fixation d'un nouveau taux pour la taxe foncière. 

Sylvain Messiaen, du groupe d'opposition « Vivons Dammartin », n'a pas manqué de relever que le point ne figurait pas dans le rapport d’orientation budgétaire et que le contenu de celui-ci "ne permettait pas de le justifier". En ce qui concerne l'investissement, Vincent Clavier a présenté les priorités : construction d'un nouveau gymnase, préservation du patrimoine, extension de l'école élémentaire de l'Eaubonne et commencement des sondages pour la construction de la nouvelle école des Vergers.

Le conseil municipal a fixé le montant des indemnités pour le maire, les adjoints et les conseillers délégués, conformes aux seuils fixés par la loi : 2 200 euros par mois pour le maire, 866 euros pour les adjoints et 233 euros pour les conseillers délégués.

 

Roissy Pays de France musée du 11 avril au 11 mai 2021

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 16/04/2021

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top