Marne-et-Gondoire ► Port du masque : deux maires demandent un assouplissement de l’obligation 

Marne-et-Gondoire ► Port du masque : deux maires demandent un assouplissement de l’obligation 

Olivier Colaisseau et Laurent Simon, respectivement maire de Chanteloup-en-Brie et de Chalifert, communes de Marne-et-Gondoire, ont écrit au préfet de Seine-et-Marne, mardi 20 avril, pour demander un assouplissement de l’obligation du port du masque à l’extérieur dans les zones à faible densité. 

Olivier Colaissau et son homologue, Laurent Simon, ne veulent pas de la généralisation territoriale de l'obligation de porter un masque en extérieur. Les élus estiment que l’attestation de déplacement et le port du masque en extérieur sont des dispositions « dont l’efficacité sanitaire n’est soutenue par aucune étude. » Ils indiquent : « Au contraire, ces deux contraintes sont perçues par nos administrés comme des mesures vexatoires et de pure façade qui peuvent aller jusqu’à faire peser le doute sur l’ensemble des mesures sanitaires, dont certaines sont pourtant indispensables. » Ils demandent au représentant de l’Etat dans le département de ne pas reconduire l’obligation de port du masque au-délà du vendredi 30 avril, date de la fin de l’arrêté préfectoral. 

Les signataires expliquent : « Ce faisant, nous sommes certains que l’état d’esprit de nos concitoyens au sujet des mesures sanitaires s’en trouvera apaisé et qu’il sera plus facile de se concentrer sur les actions véritablement efficaces.  Les forces de l’ordre chargées de faire appliquer le port du masque pourront être redéployées sur des missions de sécurité où elles sont attendues. » 

Ils appellent au « bon sens dans la gestion de cette crise sanitaire ». Olivier Colaisseau, contacté par Magjournal, prône une interdiction au cas par cas, à la demande des maires, comme cela a été fait en mai 2020 : « Quand on traverse Chanteloup, on ne croise pas plus de  deux personnes. Le mieux est l’ennemi du bien. On doit pouvoir adapter la règle en fonction des circonstances pour qu’elle soit plus efficace et plus acceptée. » La superficie de Chanteloup-en-Brie est de 4 km².

Le maire de Chanteloup assure qu’il n’est pas un anti-masque. Il est d’ailleurs toujours favorable au maintien de l’obligation en intérieur. Il rappelle également avoir été l’un des premiers dans le territoire à faciliter l’approvisionnement des masques au printemps 2020 ( revoir l'article ). 

 

8 - Abonnement au mensuel du 27 nov 2021 au 29 jan 2022

 

Dernière modification le mardi, 27/04/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°43 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top