Elections départementales ► Canton de Serris : Anne Gbiorczyk et Thierry Cerri font valoir "leur ancrage local" 

Elections départementales ► Canton de Serris : Anne Gbiorczyk et Thierry Cerri font valoir "leur ancrage local" 

Anne Gbiorczyk et Thierry Cerri, respectivement maire de Bailly-Romainvilliers et de Coupvray, ont annoncé, lundi 26 avril, leur candidature aux élections départementales dans le canton de Serris. 

Le binôme a officialisé sa candidature et se place « sous le signe du rassemblement et de la continuité avec l’équipe départementale sortante ». Les candidats soulignent d’abord leur ancrage local. Anne Gbiorczk est maire de Bailly-Romainvilliers depuis 2017 et élue au conseil municipal depuis plus de quinze ans. Elle est aussi vice-présidente de Val d’Europe agglomération chargée de la santé et du social. Thierry Cerri est maire de Coupvray depuis 2014 et élu au conseil municipal depuis presque vingt ans. Il est le premier vice-président de l’agglomération. 

Anne Gbiorczyk précise : «  Nous  avons choisi d’incarner les villes et les villages ». Si Val d’Europe agglomération rassemble près de 70% des habitants du canton, les deux candidats assurent représenter « les sensibilités de toutes les communes, sans distinction ». Le canton de Serris compte plus de soixante-et-onze mille habitants et regroupe vingt-quatre communes réparties entre trois communautés d’agglomération. Certaines communes sont au centre d’une opération d’intérêt national et d’un projet urbain et touristique majeur, d’autres sont au cœur d’une ruralité préservée. 

Ainsi, le tandem va s’engager dans la défense des territoires ruraux. Il souhaite qu’oncesse d’opposer les villes et les campagnes. Thierry Cerri déclare : « Ces dernières années, nous avons fait de cette ambivalence apparente une force au sein de Val d’Europe Agglomération, en créant un territoire de complémentarités et de solidarités. De justes équilibres y ont été trouvés entre les villes, qui offrent des équipements et des services à tout un bassin de vie, et les villages, qui apportent l’indispensable espace de respiration et la qualité de vie auxquels aspirent les habitants. Nous avons dernièrement accueilli cinq nouveaux membres au sein de notre communauté d’agglomération : deux villages et trois anciennes communes du Pays Créçois. Elles sont aujourd’hui heureuses de nous avoir rejoints. »

Les candidats se veulent solidaires du bilan de la majorité départementale et sont soutenus par Valérie Pottiez-Husson, la conseillère départementale sortante. Thierry Cerri précise : « Durant les six dernières années, les élus ont largement œuvré au désendettement de la collectivité. Les nouvelles capacités financières dégagées par l’équipe sortante permettront à la nouvelle assemblée élue d’envisager une sortie de crise rapide et de poursuivre son action au bénéfice des Seine-et-Marnais. » 

Anne Gbiroczyk et Thierry Cerri souhaitent rassembler largement derrière leur candidature. « Nous partageons la volonté de rassemblement émise par la majorité sortante. Dans nos communes, nous avons toujours mis un point d’honneur à réunir des personnalités venues de tous horizons et à constituer des équipes avant tout désireuses de s’impliquer dans la vie locale. Nous avons travaillé de la même manière pour les élections départementales. Cette ouverture nous a permis d’obtenir des soutiens, notamment celui de Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, et de la majorité départementale sortante. Nous voulons porter une ambition collective. »

Le binôme a choisi d’être suppléé par Jean-Paul Balcou, l’ancien président de Val d’Europe agglomération, et par Françoise Schmit, maire de Montry. Anne Gbiorczyk précise : « Nous avons également souhaité rencontrer un à un les maires du canton afin de les écouter et d’intégrer leurs idées dans notre programme. Nous nous engageons à poursuivre cette dynamique de proximité si nous sommes élus en juin prochain, en étant très présents dans le canton et en allant régulièrement à la rencontre des élus et des habitants pour comprendre leurs besoins et leurs attentes. »

Le contexte sanitaire imposera une campagne électorale plus contraignante. Elle se mènera essentiellement de manière dématérialisée. Anne Gbiorczyk indique : « La crise que nous connaissons ne doit pas priver nos concitoyens de leur droit légitime à exprimer leurs convictions et à choisir leurs représentants. A nous de faire preuve de créativité pour toucher nos habitants. Paradoxalement, la crise pourrait nous y aider. Elle nous permettra de montrer de quelle manière le conseil départemental peut les aider dans leur quotidien. » 

Pour animer cette campagne éclair et répondre aux questions des habitants, les candidats lanceront plusieurs supports numériques : une page facebook, un site internet, et une boîte e-mail dédiée. 

 

Département du 9 juin au 11 juillet 2021 Emmenez-moi

 

Dernière modification le dimanche, 02/05/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°38 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top