Elections départementales ► [Vidéo] Canton de Mitry-Mory : Béatrice Roullaud et Didier Bernard veulent une gestion "plus rigoureuse" des deniers publics

Elections départementales ► [Vidéo] Canton de Mitry-Mory : Béatrice Roullaud et Didier Bernard veulent une gestion "plus rigoureuse" des deniers publics

Béatrice Roullaud et Didier Bernard sont les candidats du Rassemblement national pour les élections départementales sur le canton de Mitry-Mory. Le binôme a présenté les grandes lignes de son programme, lundi 24 mai. 

Le parti de Marine Le Pen a investi deux personnes ayant de l'expérience en matière de campagne électorale pour conquérir le canton de Mitry-Mory, bastion de la gauche. En effet, Béatrice Roullaud est une ancienne élue d’opposition à Meaux et Didier Bernard a été adjoint au maire, à Emerainville. 

L’un de leurs principaux thèmes de campagne sera la gestion rigoureuse des deniers publics. « On doit être très scrupuleux avec les ressources financières », insiste Béatrice Roullaud qui préconise de ne plus subventionner « les associations qui détournent les fonds dans l’intérêt d’une cause qui n’est pas départementale et encore moins du canton ». Dans son viseur, les « associations qui financent l’islamisme radical ». La candidate rappelle qu’il y a quelques années, une mosquée devait être construite à Dammartin-en-Goële : « Je n’ai rien contre les lieux de prière mais il s’agissait d’un complexe où l’on aurait fait du prosélytisme. » 

Davantage de rigueur dans l’utilisation de l’argent public passe aussi, selon les candidats, par davantage de contrôle des mineurs isolés. « Il y aurait 70% de faux mineurs. C’est une filière de l’immigration », affirme Béatrice Roullaud qui préfère que le Département privilégie l’Aide sociale à l’enfance (Ase) : « Il manque des éducateurs. Je mettrai toute mon énergie pour que les enfants défavorisés puissent être formés. » Béatrice Roullaud propose aussi de créer des structures adaptées aux enfants autistes. 

Didier Bernard veut défendre le patrimoine et l’environnement. Il explique : « Leur budget représente respectivement cinq fois moins et trois fois moins que le celui que l’on consacre aux mineurs isolés. Je tiens à ce que le patrimoine soit valorisé et réhabilité. »

Enfin, le binôme souhaite restaurer la limitation à 90 km/h sur les routes départementales. « On a l’impression que la réduction à 80 km/h était plus pour arranger les caisses de l’Etat. Les automobilistes prennent des amendes pour 81 ou 82 km /h. » 

Mitry-Mory est un des cantons les plus favorables au mouvement de Marine Le Pen : aux élections départementales de 2015, le Front national était arrivé en tête au premier tour avec 35,93 % des voix. 

 

8 - Dammartin centre Covid du 17 juin au 31 juillet 2021

 

Dernière modification le mardi, 25/05/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°39 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top