Chanteloup-en-Brie ► [Vidéo] Survie aquatique : le programme Auto-Rescue forme les enfants

Chanteloup-en-Brie ► [Vidéo] Survie aquatique : le programme Auto-Rescue forme les enfants

Depuis début septembre, une trentaine d’enfants et d’adultes ont adhéré au programme Auto-rescue de l'école de natation Swim Stars. Des rires et des cris d’enfants ont résonné dans l’espace aquatique du club Belinann à Chanteloup-en-Brie, dimanche 26 septembre. 

 

Sur le bord du bassin, Mickaël surveillait Julian, 4 ans, du coin de l’œil. C’était la troisième fois que son fils était en session auto-rescue : « Il avait peur de l’eau. Maintenant, il est comme un poisson dans l’eau. Il y a trois semaines, il n’était pas autant en confiance. » 

Dimanche avait lieu le troisième cours d’auto-rescue. Au programme, il y avait sauts enimmersion et flottaison en étoile de mer. Il s’agit de la position la plus sécuritaire puisqu’elle permet d’avoir les voies respiratoires hors de l’eau. Tout cela, sans oublier « d’inculquer la passion de la natation », comme le rappelle Florent, coach, mais aussi directeur de Swim Stars Val d’Europe. 

Florent et Sébastien proposent une évolution en quatre phases pour les enfants : les bébés nageurs, de 6 à 36 mois, pour une découverte du milieu aquatique ; l’auto-rescue à partir de 3 ans pour « savoir se sauver » ; l’apprentissage pour savoir nager ; et enfin le perfectionnement « pour devenir un vrai dauphin ». Ils se distinguent des cours classiques par la taille des groupes de quatre à six enfants et des coachs en immersion (dans l’eau, avec les élèves). Cela permet aux élèves de mieux se motiver ensemble et de prendre confiance plus rapidement. 

Vianey accompagne sa fille Amandine, cinq ans, au cours d’apprentissage : « Je pense qu’elle saura nager à la fin de la période. » Il s’est tourné vers cette solution, suite à des difficultés pour trouver de la place dans les piscines publiques,qui ne prennent pas forcément les enfants de moins de 6 ans et dont les groupes sont saturés.

Tout sourire, Théo, 10 ans, est venu pour perfectionner sa nage et Juliette, 6 ans, pour « mieux nager ». Bertrand, leur papa, souhaite que sa fille sache nager sans ceinture et que son fils maitrise chaque nage. Il est convaincu que Swim Stars est la bonne solution. Pendant ce temps, Mireille, la maman, était dans l’eau, avec le groupe adulte.

Outre les sessions enfants, il existe, en effet, un programme pour adultes, de la gestion de l’aquaphobie au perfectionnement.Gabrielle, 26 ans n’a pas appris à nager quand elle était petite. Quand elle a essayé avec des amis, elle a eu peur de l’eau : « Au début, on a un peu d’appréhension, puis avec les conseils des coachs et le suivi personnalisé grâce au groupe restreint, on se laisse aller. Je suis contente, j’ai progressé depuis le cours dernier. »

Swim Stars est un réseau national d’apprentissage de la natation pour enfants et adultes. Florent et Sébastien, les coachs, proposent des cours en petits groupes dans le bassin du club Belinann depuis la rentrée scolaire. Un partenariat a été passé avec le club pour louer des créneaux peu fréquentés ou fermés, comme le dimanche. 

Leur objectif : zéro noyade ! Ils entendent apprendre les réflexes de survie en milieu aquatique aux enfants dès leur plus jeune âge, grâce à leur programme auto-rescue, accessible dès l’âge de trois ans. L’enquête « noyades 2021 » de Santé publique France est explicite : cet été, 1983 noyades sont survenues en France, dont 250 suivies d’un décès. Or, 25 % des noyades accidentelles concernent des enfants de moins de six ans.

 

 

Dernière modification le dimanche, 07/11/2021

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top