Chelles ► [Vidéo] Première pierre : la ville se dotera d’un nouveau gymnase grâce au plan de relance 

Chelles ► [Vidéo] Première pierre : la ville se dotera d’un nouveau gymnase grâce au plan de relance 

 

Un gymnase verra le jour dans le quartier de la Noue-Brossard, à Chelles, financé en grande partie par le plan de relance de l'Etat. La première pierre a été posée, mercredi 29 septembre.

Deux mille quatre cents mètres carrés, quatre cents places, un chauffage par géothermie pour une empreinte écologique limitée, seize mois de travaux, soixante mille kilos d’acier, mille six-cents mètres cubes de béton, deux mille deux cent cinquante mètres carrés de dalle coulée : ce sont les quelques chiffres et caractéristiques du futur gymnase dont la première pierre a été posée, mercredi. 

Les travaux préparatoires ont commencé en janvier pour une ouverture prévue à la rentrée 2022. Brice Rabaste, maire de Chelles, décrit un ouvrage «  en meulière avec de la brique, avec les caractéristiques d’un batiment moderne  ». 

En ce qui concerne le financement, le gymnase a bénéficié du plan de relance de l’Etat  avec une subvention de 2,9 millions d’euros. «  C’est une grande chance pour nous », déclare Brice Rabaste. "La Ville y a investi un million et demi d’euros, le Département un million et la Région deux cent mille euros."

François-Claude Plaisant, sous-préfet de Torcy, indique : « Oui, on a mis 2,9 millions d’euros, mais ce n’est pas par hasard. On a deux types d’élus  : ceux qui disent, Monsieur le sous-préfet, donnez-moi de l’argent et on fera les travaux. Et on a les élus qui disent, Monsieur le sous-préfet, donnez-moi de l’argent, on fait les travaux. Et c’est le cas, ici, à Chelles.  C’est pour cela que, lorsque vous êtes venus nous voir, Monsieur le maire, en nous disant que vous avez un beau gymnase à construire et que vous promettiez que l’argent allait être dépensé dans l’année, pour que les entreprises locales puissent en bénéficier et créer de l’emploi, vous avez obtenu une subvention. » François-Claude Plaisant ajoute que l’Etat appuie le projet de quartier dont fait partie la construction.

En effet, comme le rappelle Brice Rabaste, «  un gymnase ce n’est pas qu’un équipement sportif » : « Cela a un rôle extrêmement important dans la vie d’une cité. Un rôle urbanistique, un rôle éducatif, un rôle associatif. C’est une vraie révolution pour le quartier. » Le gymnase sera celui du collège Simone-Veil, lui aussi en construction pour 2022. Il apportera une nouvelle solution pour les associations ( ndlr : il y a douze mille licenciés et quatre-vingt-six associations sportives à Chelles). Par ailleurs, le renouveau du quartier de la Noue-Brossard passe aussi par d’autre travaux,  comme la rénovation de la piscine et du gymnase actuel.

Philippe Maury, adjoint au maire délégué à la vie associative, sportive et à la jeunesse,souligne :  « Une fois que ce sera fini, on aura ici, avec l’aménagement des terrains que l’on va faire, un ensemble sport-culture, avec les deux gymnases, la piscine, les terrains de rugby et de foot, et le collège, qui sera certainement l’un des plus beaux d’Ile-de-France. Cela va changer complètement le quartier. »

Le nom du gymnase sera choisi par le conseil municipal des enfants.

 

8 - Abonnement au mensuel du 27 nov 2021 au 29 jan 2022

 

Dernière modification le vendredi, 01/10/2021

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°43 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top