Imprimer cette page

Annet-sur-Marne ► [Vidéo] Land art : Saype a réalisé une fresque géante éphémère sur le site d’ECT 

Annet-sur-Marne ► [Vidéo] Land art : Saype a réalisé une fresque géante éphémère sur le site d’ECT 

Une fresque de 3 500 m2, réalisée par Saype sur le site d’ECT à Annet-sur-Marne, a été inaugurée jeudi 30 septembre. L'œuvre éphémère, soumise à la repousse de l'herbe, durera de deux semaines à un mois.

Saype  estun  artiste qui pratique le land art : il réalise des fresques gigantesques sur le sol. Après la Suisse, l’Afrique-du-Sud, le Burkina Faso, le siège de l'Onu à New-York, c’est à Annet-sur-Marne, sur le site de l'entreprise ECT, qu'il a réalisé sa dernière œuvre, intitulée « Jeu d'enfant ? ». Celle-ci représente un enfant jouant avec un bulldozer et s’inscrit dans sa série « Human story ». 

9.7 Garage Bos du 15 janvier au 4 fev 2022

ECT est spécialisée dans la valorisation des terres excavées sur les chantiers pour développer des projets d'aménagements locaux. Saype reconnait avoirété intrigué par l'activité d’ECT et intéressé par les terres inertes que l'entreprise valorise. La fresque, "éphémère et responsable", trouve son fondement dans les principes d’une économie circulaire des terres excavées. Elle est réalisée sur une ancienne friche réhabilitée, avec des terres issues de chantiers de construction du nord de l’Ile-de-France, qui servent de support à l'œuvre mais aussi de « matière première » pour les couleurs,puisque une partie des pigments a été fabriquée avec des terres du site d'Annet. En effet, les couleurs sont réaliséesavec de la craie, du charbon, un liant à base decaséine de lait, le tout mélangé avec de la terre tamisée.

Saype déclare : « Ce qui m'a attiré ici, c'est que j'ai travaillé avec la logique de l'entreprise de réutiliser des terres qui vont aider au développement durable. La fresque a demandé plusieurs mois de préparation. J'ai pris mes quartiers sur le site du 24 au 30 septembre, le temps de la réalisation. Elle a été peinte en trois jours. En cas d'intempéries, la peinture ne disparaîtra pas directement, grâce à la caséine de lait utilisée dans la peinture. Ici, je pense que la fresque va durer entre deux semaines et un mois et va disparaître petit à petit avec la repousse de l'herbe... J'ai peint plusieurs fois sur le sable, ce qui est un vrai défi technique et sur lequel les œuvres ne restent pas plus d'une journée, surtout à cause du vent. » 

Stéphanie Auzias, maire de la commune,souligne "l'immense honneur pour la commune d'accueillir Saype, artiste mondialement connu pour ses fresques gigantesques et pionnier de la peinture sur herbe » : "Il aussi accueilli les élèves des écoles auxquels il a consacré beaucoup de temps... Si l'œuvre est éphémère, elle restera longtemps dans nos mémoires comme un événement culturel majeur à Annet-sur-Marne grâce à Vasarely, et qui fait le pendant à l’art optique et cinétique. »

Olivier Morin, conseiller départemental, constate : « Le Département est toujours inquiet du changement des paysages par l'apport de terres inertes, mais quand on en fait quelque chose qui devient vert et qu'on y associe une activité artistique, on ne peut qu'applaudir. » Rodrigue Kokouendo, député de la circonscription, conclut : «  La culture, c'est quelque chose qui unit les peuples. »

Saype, autodidacte, est considéré comme le pionnier d’un nouveau mouvement de land art, grâce à un procédé novateur qui lui permet de réaliser des fresques au sol, à l’aide d’une peinture 100% biodégradable. Son ambition est de créer symboliquement la plus grande chaîne humaine au monde, dans plus de trente villes et au cours de plusieurs années, "invitant les peuples à l’entraide, la bienveillance et au vivre ensemble".

Pour apprécier la fresque dans son entier, il a été nécessaire de prendre des photos avec un drone à 80 mètres de hauteur. 

Voir l'œuvre ici 

 

 

Dernière modification le mardi, 12/10/2021

Publié dansVie locale
X

Copie interdite

Le plagiat est le fait de reprendre à son compte le texte d’un auteur sans le citer, de présenter les textes comme les siens en copiant-collant sur le web l’ensemble du texte, et parfois même les images d’illustration et les vidéos qui les accompagnent. Le plagiat est donc le pillage des œuvres d’autrui. Cette pratique est illégale et punie par la loi pour atteinte au droit d’auteur. Sur un site internet, l’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.