Imprimer cette page

Mitry-Mory ► [Vidéo] La ville a fêté la pomme pour la première fois

Mitry-Mory ► [Vidéo] La ville a fêté la pomme pour la première fois

Mitry-Mory a proposé une fête de la pomme, samedi 16 octobre. Les Croqueurs de pommes et les Amis des butineuses ont été associés à l'évènement communal qui avait lieu pour la première fois.

 

Charlotte Blandiot-Faride, maire de la ville, explique la genèse du nouvel évènement : « La ville est faite à soixante pour cent de terres agricoles et de terres naturelles. On a décidé avec l’équipe municipale de mettre la nature à l’honneur par différents biais et la journée de la fête de la pomme en est un extrait. On est un territoire qui produit des pommes, on a un verger communal et il nous est apparu qu’il serait une bonne idée de se réunir autour de la pomme. »

Quoi de mieux pour connaitre un fruit, que de le goûter ? Le stand de la Ville proposait donc une dégustation de pommes, compote et jus. Les élèves du cours d’illustration de l’Atelier, avec leur professeur Saturnin, ont ainsi pu boire de cette boisson couleur soleil, que certains ont appréciée pour la première fois : « C’est bon et sucré ! »

Les visiteurs pouvaient repartir avec un sac de deux kilos de pommes offert par la commune : compote, tarte, clafouti, confiture… Chacun avait déjà une idée de la façon, dont il allait cuisiner le fruit.

Derrière, ce sont des noix que les visiteurs pouvaient se voir offrir. L’association des Amis des butineuses en distribuaient, tout en vendant une partie de leur production de miel. Ses soixante-dix membres s’occupent des trois ruchers de Mitry-Mory, comme celui derrière l’espace solidaire se composant lui-même d’une quarantaine de ruches. Ils organisent des animations pour les enfants, mais aussi des ateliers sur la pollinisation. Leur leitmotiv : faire connaître les abeilles. « La commune a le projet de créer une maison de l’abeille et de la diversité ; un atlas de la diversité est en cours de réalisation ; un concours photos mitryen des pollinisateurs en action va aussi être lancé en 2022 », glisse Farid Djabali, adjoint au maire chargé de la nature en ville. Juste en face, Sigidurs proposait à la vente des biocomposteurs, tandis que la Ville offrait trois cents sacs de vingt kilogrammes de compost aux Mitryens, à emporter directement dans le coffre de leur voiture.

Une exposition d’une vingtaine de variétés de pommes d’Île-de-France était aussi présentée par les Croqueurs de pommes, prêts à répondre à toute question concernant le fruit le plus consommé en France. Tout comme les habitants pouvaient le faire, la commune a apporté à l’association des fruits des pommiers de la ville, afin d’en identifier la variété : forme, pédoncule, œil, couleur, goût sont autant d’éléments déterminants dans la définition de la variété, comme l’expliquent les membres passionnés de l’association.

Farid Djabali annonce déjà un futur évènement pour mars 2022, « Mitry-Mory fête le printemps ». Son objectif restera le même : « Contribuer à faire connaître la nature et à développer un état d’esprit qui permette justement aux gens de la respecter, pour le bien de tous. »

 

 

Dernière modification le dimanche, 07/11/2021

Publié dansVie locale
X

Copie interdite

Le plagiat est le fait de reprendre à son compte le texte d’un auteur sans le citer, de présenter les textes comme les siens en copiant-collant sur le web l’ensemble du texte, et parfois même les images d’illustration et les vidéos qui les accompagnent. Le plagiat est donc le pillage des œuvres d’autrui. Cette pratique est illégale et punie par la loi pour atteinte au droit d’auteur. Sur un site internet, l’ensemble des textes, images, vidéos, graphismes sont protégés par la loi sur la base du code de la propriété intellectuelle.