Saint-Soupplets ► [Vidéo] Commerce et cadre de vie : la commune assure son attractivité

Saint-Soupplets ► [Vidéo] Commerce et cadre de vie : la commune assure son attractivité

Saint-Soupplets assure son attractivité. Cette dernière, en interaction avec le cadre de vie, donne son relief au village et le rend actif. Le maire, Stéphane Devauchelle, surfe sur le principe pour développer la commune. Rencontre avec élus et commerçants, vendredi 17 décembre. 


Le village assoit sa position dynamique en ce qui concerne ses commerces. Aucune occasion de valoriser la commune n’est laissée de côté. Le maire s’appuie en particulier sur la participation de deux élus, Pascal Menard, adjoint chargé du centre technique municipal, et Xavier Moriousef, adjoint délégué au commerce et aux entreprises.

Le maire déclare : « Tous les deux ont des missions importantes concernant l’attractivité commerciale. Il faut s’assurer que l’interface entre les élus et les commerces fonctionne. Les échanges sont primordiaux. Le centre technique demande une grosse gestion. Il faut que la commune soit toujours propre et bien entretenue. C’est aussi un point d’attractivité essentiel car c’est ce qu’on voit en premier dans les rues. Concernant les commerces, nous avons eu beaucoup de changement comme le centre médical et le déménagement de la pharmacie. Nous ne laissons pas un commerce vide et la mairie est propriétaire de certains locaux. »

D’ailleurs, l’ancienne pharmacie va accueillir pour le début de l’année, une auto-école dont les locaux appartiennent au bailleur Habitat 77. Les locataires, Lorène et Kévin attendent les dernières autorisations pour ouvrir leur commerce courant janvier. Lorène explique : « J’ai travaillé pendant sept ans dans l’ancienne auto-école qui existait à Saint-Soupplets, à quelques mètres d’ici, et pour répondre à la demande, nous avons décidé d’en recréer une. La décision a été prise en 2020. » Kevin était moniteur à Dammartin-en-Goële mais n’a pas suivi l’auto-école partie à Othis. Il souligne : « Nous ne nous posons pas en concurrents mais en complément car il y a une forte demande de la part des habitants, et surtout un réel manque. »

Pour le maire, le nouveau commerce est très important : « La fermeture de la précédente auto-école a pénalisé nos jeunes pour passer le permis. Par ailleurs ça ajoute de l’activité au centre-ville, d’autant qu’il y a un parking devant. Comme disent les anglo-saxons, ‘No parking, no business’ ».  

La municipalité, propriétaire du local de la superette également rue du Général-Maunoury, a fait rénover les lieux, investissant par exemple dans une porte vitrée coulissante automatique. Les nouveaux locataires, qui ont aussi fait des travaux de modernisation, ont succédé à Rachid, au printemps.

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 04/01/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top