Roissy-en-Brie ► [Vidéo] La grande halle du pôle culturel de la Ferme d’Ayau transformée en centre de vaccination

Roissy-en-Brie ► [Vidéo] La grande halle du pôle culturel de la Ferme d’Ayau transformée en centre de vaccination

La grande halle du pôle culturel de la Ferme d’Ayau, à Roissy-en-Brie, est transformée, au moins pour le mois de janvier, en centre de vaccination. Il a ouvert vendredi 7 janvier.

La Seine-et-Marne compte un nouveau centre de vaccination depuis vendredi 7 janvier. La halle de la ferme d’Ayau qui a l’habitude d’accueillir des évènements festifs s’est couverte de barnums blancs pour accueillir les patients désirant se faire vacciner. François Bouchart, le maire de Roissy-en-Brie, explique : « L'initiative, nous l’avons prise avec la recrudescence des nouveaux cas et face à l’embouteillage des prises de rendez-vous. Nous avons monté le centre en une dizaine de jours, pendant la trêve des confiseurs. » Le maire souligne le travail collaboratif autour du centre, entre la Ville, la Fédération française de sauvetage et de secourisme, l’ARS (agence régionale de santé) et le village médical (pôle de santé de Roissy-en-Brie).

Le sous-préfet de Torcy, François-Claude Plaisant, est venu pour son ouverture et en a fait le tour avec l’équipe municipale : « Dans le Nord Seine-et-Marne, on est remonté en puissance avec la vaccination puisqu’on a ouvert un vaccinodrome à Ozoir-la-Ferrière. Ici, on ouvre un nouveau centre de vaccination à Roissy-en-Brie. On a ensuite réactivé d’autres centres de vaccination, je pense par exemple à Lagny. On a aussi Chelles. On est vraiment en pleine puissance sur la capacité de vaccination qui est offerte aux habitants. Si on veut combattre la maladie, il y a un geste individuel essentiel à faire, c’est la vaccination. »

Le docteur Suzy Benzaken-Ternon, y est la coordinatrice médicale et vise chaque dossier, discute avec chaque inscrit pour vérifier les contre-indications. Elle attend près de trois cents personnes par jour.

Kévin Gousset, de la Fédération française de sauvetage et de secourisme, indique que le centre sera permanent sur trois jours par semaine et qu’il tournera avec une équipe composée d’une quinzaine de personnes, entre des médiateurs de lutte anti-covid, des secouristes pour la surveillance post-vaccination (maintenue pour les premières doses et les profils à risque), des infirmiers, un pharmacien et des étudiants.

Le centre sera ouvert les jeudis, vendredis et samedis de 9 heures à 13 heures, puis de 14 heures à 18 heures. La prise de rendez-vous est obligatoire sur Doctolib.

Dernière modification le mardi, 01/02/2022

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°49 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top