Thorigny-sur-Marne ► [Vidéo] La Ville va mettre en place la vidéo-protection en centre-ville 

Thorigny-sur-Marne ► [Vidéo] La Ville va mettre en place la vidéo-protection en centre-ville 

Des caméras de vidéo surveillance vont être installées en centre-ville de Thorigny-sur-Marne, en plus de celles déjà en activité au pôle-gare. Manuel Da Silva, le maire de la commune, a présenté le dispositif, vendredi 14 janvier.

Le centre-ville de Thorigny-sur-Marne va être équipé de neuf caméras sur la place Leclerc, autour de la mairie et de l'Esplanade, et dans la rue du Moutier.Les travaux d'installation vont commencer fin février-début mars, pour une mise en service courant en avril ou mai. Le dispositif vient compléter celui qui existe déjà autour du pôle-gare et qui est de compétence intercommunale.La communauté d'agglomération de Marne et Gondoire dispose, en effet, d'un CSU (centre de supervision urbain). 

Bannière articles 1-2 - Garage Bos grand tirage du 30 avril au 11 juin 2022

Le CSU est un centre de visionnage et non pas simplement d'enregistrement d’images. Le maire de Thorigny explique : « Dans un premier temps, on avait dit qu'il y aurait visionnage jusqu'à deux heures du matin, mais ce serait mieux que ce soit 24 heures sur 24. Il y a aussi l'idée de pouvoir équiper les villes adhérentes pour que les policiers puissent être appelés par le centre de visionnage quand il se passe quelque chose. » La police nationale pourra avoir aussi accès aux images. 

Bannière articles 2-2 Kinésio du 16 avril au 27 mai 2022

Les travaux comprennent l'installation des caméras elle-même, plus le réseau de fibre optique jusqu'au pôle-gare où il sera relié au réseau intercommunal jusqu'au CSU de Marne et Gondoire. La mise en place du réseau représente la plus grosse partie du coût de l’installation.Pour Thorigny, le budget est de 160 000 euros, comprenant une subvention de 97 000 euros versée par le Département de Seine-et-Marne. Pour des raisons évidentes de mutualisation et de coût, le CSU, situé à Lagny-sur-Marne, est connecté à toutes les caméras des villes aux alentours.

Le système est appelé à se développer. Dans un premier temps, il sera étendu à la Cour des Moutons. Bien que celle-ci fasse partie de la zone intercommunale du Pôle-gare, elle n’est pas couverte par les caméras existantes. Manuel Da Silva déclare : « J’ai demandé à ce qu’elle soit pourvue d’une ou deux caméras. Sur la Cour des Moutons, on parle de prostitution et de trafic de drogue. Si Marne et Gondoire ne le fait pas, on le fera. » Il envisage ensuite d'équiper les entrées et sorties de ville.

Les immeubles de La Sablière disposent déjà de caméras, et les responsables de cet ensemble ont demandé que l'allée du Parc, qui est un domaine privé, soit aussi équipée de caméras. Le maire indique: «Personnellement, je ne m'y oppose pas, mais au niveau du visionnage par le CSU, c’est délicat de regarder des images provenant d’un endroit privé. Nous avons interrogé le sous-préfet qui doit nous indiquer ce qu'il en est juridiquement. »

Le maire conclut : « A ma connaissance, il n'y a pas énormément de délinquance à Thorigny, mais il faut rester vigilant. Je l'ai dit, dès que j'ai connaissance de quelque chose, je préviens le commissariat et je ne m'en cache pas. »

 

Bannière articles 3-2 CAPM tranchées du 30 avril au 15 août 2022

Dernière modification le mardi, 01/02/2022

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°49 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top