Nanteuil-lès-Meaux ► Aménagements et équipements : les grands projets sont lancés

La rue Fernand-CollotLa rue Fernand-Collot

Régis Sarazin, le maire de Nanteuil-lès-Meaux, a présenté le programme des grands projets de 2022 pour sa commune, mercredi 26 janvier. Le site des Presses de la Cité, le quartier de Chermont, piscine et aménagements routiers étaient à l'ordre du jour.

Le maire a commencé sa présentation en évoquant le site des Presses de la Cité, dont la première phase de restructuration commence. A l’échéance 2023, seront sortis de terre, un ensemble avec deux enseignes de restaurants déjà signées, dont une brasserie, un hôtel trois étoiles, ainsi qu’une résidence intergénérationnelle avec un cabinet médical de sept cents mètres carrés en pied. Un cabinet temporaire sera prochainement installé dans des modulaires en bois, rue François de Tessan : des infirmiers, un kinésithérapeute et un médecin vont y pratiquer. Un centre de dépistage y sera aussi ouvert fin février. Régis Sarazin déclare : « C’est un produit d’appel pour faire venir des praticiens. La ville recherche tous les types de spécialistes. La mairie va s’investir beaucoup, on va les aider au mieux à minimiser les coûts. »

Quartier Chermont, la réfection de la rue Fernand-Collot, une des plus vieilles rues de la ville, s’inscrit elle aussi dans les projets de l’année. Si la communauté d’agglomération du Pays de Meaux (CAPM) y reprendra les réseaux d’eau et assainissement, la Ville se chargera de refaire les trottoirs avec un nouvel aménagement paysager, comme cela avait été le cas pour la rue du Château. La concertation sur le projet a déjà été lancée et une réunion devrait prochainement avoir lieu. Les travaux commenceront à la fin du premier semestre.

Dans le même quartier, la Ville a racheté le bâtiment des archives du Crédit Agricole. Régis Sarazin souhaite que l’espace devienne un pôle culturel avec une salle de spectacle pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes. La première saison culturelle sera lancée dès 2022, avec, entre autres, deux stand up de comiques parisiens qui auront lieu dans la salle polyvalente, en attendant que les travaux soient réalisés. L’édile explique : « On aimerait avoir des spectacles différents. On a besoin de faire sortir les gens. L’idée est de faire du spectacle de proximité. »

Le quartier Chermont verra aussi l’arrivée de vingt-cinq logements sociaux dans le cadre de l’application de la loi SRU. Si le maire reconnait l’utilité de ce type de logements, il regrette le manque de visibilité de la commune sur les attributions, ainsi que le décompte à rebours du recensement de l’Insee, repoussé à cause du covid, sur le nombre d’habitants (six mille trois cents officiels, pour sept mille réels). En effet, le maire indique quant aux dotations de l’Etat assises sur ce nombre : « La Ville a chiffré un manque à gagner de cent à cent cinquante mille euros. L’Etat est bien gentil, mais il devrait aider les maires qui construisent. Je m’en suis entretenu avec le président de la République, à l’Elysée, lors du Congrès des maires. J’ai pu lui en parler directement en lui disant ‘il faut nous aider’. Il a m’a répondu, ‘oui, vous faites partie des maires bâtisseurs’. Il avait l’air de bien connaître le sujet. Malheureusement, je n’ai pas eu de nouveau contact. Ça a fait pschitt. » Régis Sarazin devrait tout de même voir le préfet début février pour évoquer la problématique. Il rappelle que la Ville a financé sur ses fonds propres l’extension de la maternelle comprenant trois nouvelles classes.

Des aménagements routiers seront lancés sur les entrées de ville. Si un rond-point sera aménagé sur les Presses de la cité, Régis Sarazin veut aussi relancer avec le Département la question du rond-point de la Hayette avec une sortie directe, entre les deux zones d’activité. L’arrivée de nouvelles grandes enseignes, comme une concession automobile Nissan, Dacia, Renault, avec plates-formes automatiques pour l’atelier, et le Grand Frais, rend nécessaire la réflexion quant à la fluidité des dessertes grâce à un autre rond-point, particulièrement pour le passage des bus vers Carrefour Market.

Enfin, le projet de piscine, derrière le gymnase, est toujours d’actualité pour 2025. L’équipement sera le premier créé hors ville centre par la CAPM. Nanteuil-lès-Meaux a été choisi car la ville est sur un nœud routier. Un bureau d’étude présentera ses conclusions dans six mois, alors que les négociations de rachat des terrains nécessaires sont en cours.

Le maire a tenu à rassurer ses administrés : « Il n’y aura pas d’augmentation des impôts cette année à Nanteuil. Les gens vivent d’assez mauvais moments pour en rajouter une couche. On va se serrer les coudes, se serrer la ceinture, mais, assez de demander aux habitants des efforts, alors que l’Etat pourrait nous donner un coup de main. »

 

Dernière modification le dimanche, 30/01/2022

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top